27 août 2010 / 05:18 / il y a 7 ans

LEAD 3 Essilor-Objectifs confirmés,net +19% au S1 hors provision

* CA +15,8% au S1, +5,9% hors acquisitions

* Net -1,3% après provision au titre de l'amende allemande

* Objectifs 2010 d'activité et de marge confirmés malgré un contexte de reprise encore fragile

* L'action subit des prises de bénéfices

(Actualisé avec conférence analystes et cours de Bourse)

par Gilles Guillaume

PARIS, 27 août (Reuters) - Essilor International (ESSI.PA) a confirmé vendredi ses objectifs 2010 au vu d'un premier semestre marqué par un rebond du chiffre d'affaires imputable notamment à ses acquisitions récentes et par une forte hausse du résultat net hors éléments exceptionnels.

Le numéro un mondial de l'optique ophtalmique a indiqué qu'il visait toujours sur l'ensemble de l'année une croissance de 5% à 7% de son chiffre d'affaires, ainsi qu'une marge opérationnelle stable par rapport au taux de 18,2% atteint l'an dernier, hors change, acquisitions stratégiques et changement IFRS.

"Vous nous voyez très souriants, vous nous voyez tous très sereins; ceci dit, soyons très lucides, nous sommes quand même face à une instabilité de l'économie mondiale", a souligné le directeur général d'Essilor Hubert Sagnières, au cours d'une conférence avec les analystes.

"Ce qui nous gêne dans cette instabilité, c'est qu'elle affecte la visibilité, donc le déploiement de nos actions commerciales notamment, c'est un peu le bémol dans nos perspectives de croissance", a-t-il ajouté.

Essilor entend malgré tout poursuivre sa stratégie de croissance fondée sur les nouveaux produits, le déploiement géographique en Chine, en Inde et en Amérique latine, les acquisitions organiques sur un marché toujours très fragmenté et la conquête du milieu de gamme.

"Les grands fondamentaux de notre industrie, le fait qu'elle soit aujourd'hui encore sous-pénétrée, qu'il y ait deux milliards et demi de personnes qui aient besoin de lunettes (...) on ne voit aucun changement dans le deuxième semestre, aucun changement non plus pour l'année prochaine, tout cela fonctionne bien", a poursuivi Hubert Sagnières.

A la mi-journée, l'action Essilor perdait 2,2% à 47,140 euros, donnant une capitalisation boursière de l'ordre de 10,3 milliards. Depuis le début de l'année, le titre a pris 15,5%, après une hausse de près de 25% sur l'ensemble de 2009.

"Le semestre est globalement conforme à mes attentes, la guidance est inchangée, l'activité aux USA a l'air un peu moins bonne que prévu, mais dans l'ensemble tout est en ligne, peut-être y aura-t-il alors quelques prises de bénéfices ce matin", commente un analyste du secteur sous couvert d'anonymat.

UNE PROVISION AMPUTE LE NET, HAUSSE DE LA DETTE

Le chiffre d'affaires a grimpé de 15,8% à 1.926,8 millions d'euros sur les six premiers mois de l'année, soit une croissance de 5,9% hors change et acquisitions stratégiques. En Europe, la croissance ressort à 4,1%, en Chine à 15,4% et en Amérique latine à 21,1%.

La marge de contribution du groupe - son résultat opérationnel avant paiement en actions, frais de restructuration et dépréciation des écarts d'acquisition - est ressortie quant à elle à 347,5 millions (+15,2%), soit 18,0% du chiffre d'affaires.

Essilor a poursuivi au premier semestre une stratégie d'acquisitions par laquelle il entend notamment se renforcer dans les pays émergents, avec en tout 13 nouveaux partenariats et l'intégration de deux acquisitions stratégiques. FGXI, numéro un mondial des lunettes prémontées "readers", et Signet Armorlite, producteur et distributeur des verres de la marque Kodak, sont consolidés respectivement depuis mars et avril.

Depuis le début du second semestre, le groupe a conclu deux nouveaux partenariats aux Etats-Unis.

Le résultat net, part du groupe, a baissé lui de 1,3% à 197,5 millions d'euros, conséquence d'une provision de 41,5 millions d'euros au titre de l'amende infligée par l'autorité allemande de la concurrence (Bundeskartellamt) pour constitution de cartel dans l'optique. Essilor a déposé deux recours qui sont suspensifs du paiement de l'amende.

En excluant cette provision, le résultat net ajusté ressort à 238,8 millions d'euros, soit une hausse de 19,3% d'une année sur l'autre.

Essilor a poursuivi depuis la fin du semestre son programme de rachat d'actions sur le marché, pour un montant cumulé de 33,7 millions d'euros. Le groupe a également procédé le 2 juillet au remboursement du solde des Oceanes non encore converties. L'obligation émise en 2003 et arrivée à maturité n'est maintenant plus cotée sur Euronext Paris.

Les acquisitions et les opérations sur titres ont entraîné une hausse de la dette nette, ressortie à 638 millions fin juin alors que le groupe affichait une trésorerie positive de 93 millions six mois plus tôt.

Essilor a également cédé le 9 août sa participation historique de 15% dans le groupe Sperian SPEP.PA à Honeywell (HON.N), dans le cadre de l'offre d'achat du conglomérat américain sur le spécialiste français des équipements individuels de protection. La plus-value de cession consolidée, estimée à 27 millions d'euros environ, apparaîtra dans les comptes du second semestre.

Edité par Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below