26 août 2010 / 13:55 / il y a 7 ans

ENCADRE M&A - Les grands dossiers de la rentrée en France

PARIS, 26 août (Reuters) - Si la brusque accélération des opérations de fusions-acquisitions nourrit les espoirs d'une véritable reprise du marché, banquiers et avocats d'affaires français interrogés par Reuters restent d'un optimisme relativement prudent pour la rentrée 2010. (voir l'analyse [ID:nLDE67P1BL])

Voici un tour d'horizon non exhaustif réalisé par la rédaction de Reuters des principales transactions prévues ou pressenties en France secteur par secteur pour la fin 2010.

Cette liste est basée sur des entretiens avec des banquiers, des avocats d'affaires, des analystes, des chef d'entreprise, et prend aussi en compte les informations de presse, voire des rumeurs récurrentes pourvu qu'elles soient jugées crédibles par de nombreux intervenants.

PHARMACIE

* SANOFI-AVENTIS (SASY.PA) et la biotech américaine Genzyme GENZ.O, spécialisée dans le traitement des maladies orphelines, ont engagé des discussions après une offre de rachat de 69 dollars par action, soit 18,4 milliards de dollars, formulée par le groupe pharmaceutique français. [ID:nLDE66S2DS]

ÉNERGIE/MINES

* EDF (EDF.PA) - La place centrale confiée à l'électricien dans la réorganisation de la filière nucléaire française devrait se concrétiser dans les prochains mois lors de l'augmentation de capital prévue pour Areva CEPFi.PA.

* ERAMET (ERMT.PA) - La création d'un pôle minier français regroupant des actifs d'Areva et d'Eramet serait toujours à l'étude.

* GDF Suez GSZ.PA - Après son acquisition d'International Power IPR.L, le français est donné candidat à la privatisation du polonais ENEA. Il serait aussi dans la course pour l'acquisition de sites de stockage de gaz mis en vente par Exxon Mobil (XOM.N) et Shell (RDSa.L).

* TOTAL (TOTF.PA) - Le groupe pétrolier est toujours à l'affut de nouvelles acquisitions.

BANQUES ET ASSURANCE

* AXA (AXAF.PA) - L'assureur est identifié comme un repreneur potentiel de certaines activités de son concurrent britannique Aviva (AV.L). Il doit aussi finaliser l'opération sur sa filiale australienne Axa Asia Pacific AXA.AX avec National Australia Bank (NAB.AX).

* BNP PARIBAS (BNPP.PA) - Le groupe bancaire est donné comme un repreneur potentiel de BHF, mis en vente par Deutsche Bank, ou pour la banque polonaise Zachodni BZWB.WA.

* BPCE - La banque mutualiste aurait mis en sommeil la vente de l'assureur crédit Coface. Sa banque d'investissement Natixis (CNAT.PA) a manifesté son intérêt pour un partenariat avec Pioneer, filiale de gestion de l'italien Unicredit (CRDI.MI).

* CRÉDIT AGRICOLE (CAGR.PA) devrait boucler d'ici fin septembre ses négociations avec le chinois Citic (600030.SS) pour nouer un partenariat dans le courtage actions et créer l'un des leaders mondiaux sur ce segment d'activité.

Le groupe est aussi donné comme intéressé par un partenariat avec Pioneer.

CAPITAL-INVESTISSEMENT

De nombreuses enchères sont attendues, comme les ventes de la chaîne de restauration rapide Quick, le groupe laitier Yoplait, le groupe United Biscuit, le distributeur la Foir'Fouille ou encore l'entreprise de technologie Sophis.

TÉLÉCOM/MÉDIAS

* LAGARDÈRE (LAGA.PA) a enclenché son option de vente sur ses 20% de Canal Plus. Faute d'accord sur le prix avec Vivendi, le groupe pourrait mettre ses actions sur le marché via une introduction en Bourse.

* FRANCE TÉLÉCOM FTEL.PA pourrait annoncer des négociations exclusives avec l'opérateur marocain Meditel et veut investir de cinq à sept milliards d'euros dans les pays émergents d'ici à 2015.

* VIVENDI (VIV.PA) - Le rachat des minoritaires de SFR par son premier actionnaire pourrait début 2011 et des analystes estiment que le conglomérat devra payer 7 à 8 milliards d'euros pour convaincre le britannique Vodafone (VOD.L) de lui vendre ses parts.

* BOUYGUES (BOUY.PA) - Le serpent de mer d'un rapprochement avec l'opérateur Numéricable fait régulièrement parler de lui.

* LE PARISIEN - Le journal de la famille Amaury serait toujours en vente.

AUTOMOBILE

* VALEO (VLOF.PA) a suscité en juin d'importantes spéculations sur ses options stratégiques après avoir fait appel à des conseils pour l'aider à valoriser au mieux la société.

Le directeur général de l'équipementier a déclaré depuis qu'il donnait la priorité au redressement des résultats avant de revenir à une posture plus agressive en termes de M&A.

* RENAULT (RENA.PA) - Le sort que le groupe au losange réservera à sa participation de 20,7% dans le constructeur suédois de poids lourds Volvo (VOLVb.ST) pourrait être scellé d'ici l'annonce du nouveau plan stratégique programmée pour février prochain.

La holding suédoise Industrivarden (INDUa.ST) s'est déclarée cet été prête à racheter les parts de Renault s'il était vendeur.

MATÉRIAUX

* SAINT-GOBAIN (SGOB.PA) veut utiliser sa structure financière renforcée pour reprendre le chemin des acquisitions. Le numéro un mondial des matériaux de construction, qui a fait l'objet de rumeurs sur une entrée du Qatar dans son capital, a également indiqué cet été que la cession de son pôle conditionnement restait d'actualité.

* LAFARGE LAFP.PA va continuer à céder des actifs non stratégiques pour réduire son endettement et tenter de rassurer les agences de notation crédit, notamment Moody's qui a placé début août la dette du premier cimentier mondial sous surveillance négative.

DISTRIBUTION

* CARREFOUR (CARR.PA) veut vendre plusieurs filiales en Asie du Sud-Est. CASINO (CASP.PA) aurait mandaté Deutsche Bank pour le conseiller sur une possible offre de rachat de ces actifs en Malaisie, à Singapour et en Thaïlande.

AGROALIMENTAIRE/BIENS DE CONSOMMATION

* DANONE (DANO.PA) - Le groupe poursuit sa stratégie de réorganisation de ses portefeuilles d'activités dans les marchés émergents à la suite de ses opérations en Russie et en Chine.

* L'OREAL (OREP.PA) - Le groupe a déjà déclaré ne pas être pressé de vendre sa part dans Sanofi-Aventis (SASY.PA), qui constitue une part importante des réserves que le groupe peut mobiliser pour une acquisition d'envergure.

IMMOBILIER

Les nouvelles règles de composition du capital des SIIC ont conduit à une accélération des fusions entre foncières en 2009.

Le mouvement de consolidation du secteur foncier devrait se poursuivre et pourrait entraîner la disparition de quelques sociétés.

* ACCOR (ACCP.PA) doit décider incessamment d'une éventuelle introduction en Bourse de sa participation de 49% dans le groupe de casinos Lucien Barrière.

DÉFENSE/AÉRONAUTIQUE

* THALES (TCFP.PA) et SAFRAN (SAF.PA) ont suspendu leurs discussions d'échange d'actifs de défense mais la volonté du gouvernement français d'aboutir n'exclut pas de nouveaux développements.

* EADS EAD.PA - La question de la vente de sa participation dans Lagardère reste entière. Par ailleurs, le groupe continue de chercher des acquisitions aux Etats-Unis.

* SAFRAN - Le processus de privatisation de SNPE continue.

INFORMATIQUE

* UBISOFT (UBIP.PA) - La sortie de son capital de son concurrent Electronic Arts ERTS.O a relancé les spéculations sur l'avenir capitalistique du créateur d'Assassin's Creed.

* SOPRA (SOPR.PA) - Le groupe de conseil et de services informatiques compte scinder d'ici la fin de l'année sa division de logiciels Axway, en vue de son introduction en Bourse.

TRANSPORT

* CMA-CGM - Le dossier de la restructuration de l'armateur continue après l'échec de ses négociations avec le milliardaire belge Albert Frère.

Julien Ponthus, avec le service économique France, édité par Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below