25 août 2010 / 17:20 / dans 7 ans

BioAlliance déposera le dossier Lauriad mi-2011, CA +422% au S1

* BioAlliance a renoué avec un bénéfice net au S1

* CA et trésorerie dopés par les accords de licence

PARIS, 25 août (Reuters) - BioAlliance Pharma (C4X.PA) a reçu des agences européennes un accord de principe sur le dépôt à la mi-2011 du dossier d‘enregistrement de son médicament contre l‘herpès labial, à l‘issue d‘un semestre marqué par un bond du chiffre d‘affaires et un résultat net positif.

Le laboratoire spécialisé dans le cancer et les soins de support avait indiqué mi-juin lors du sommet Reuters sur les biotechnologies que l‘acyclovyr Lauriad avait obtenu des résultats de phase III positifs et que sur cette base, il attendait pour la fin juin de connaître la réaction des agences réglementaires (voir [ID:nLDE65F1XS]).

“L‘avis des agences en Europe confirme la qualité des résultats obtenus dans l’étude d‘efficacité de notre médicament dans l‘herpès oro-facial acyclovir Lauriad”, a déclaré mercredi Dominique Costantini, directrice générale de BioAlliance, dans le communiqué de résultats.

“Nous avons démontré une efficacité du traitement mais également un effet préventif inédit et une très bonne tolérance qui devraient constituer autant d‘avantages compétitifs sur cet important marché”, a-t-elle ajouté.

La société, qui n‘a pas l‘intention de lancer seule ce médicament, a signé sur le semestre écoulé un accord de licence européen avec le suisse Therabel pour la commercialisation de deux autres médicaments, le Loramyc (mycoses buccales chez les patients atteints de cancer ou de sida) et le Setofilm (nausées et vomissements consécutifs à une chimiothérapie).

L‘enregistrement du Loramyc aux États-Unis sous le nom Oravig a également permis au partenaire commercial américain de BioAlliance, Strativa Pharmaceuticals PRV.N, de lancer le produit fin août, a-t-elle précisé.

Dans le cadre des accords de licence du Loramyc et du Setofilm, BioAlliance a reçu au premier semestre pour plus de 20 millions d‘euros de paiements de la part de ses partenaires commerciaux. Son chiffre d‘affaires s‘en trouve multiplié par plus de cinq puisqu‘il atteint 21,4 millions d‘euros, contre 4,1 millions au premier semestre 2009 (+422%).

Les accords de licence ont également permis à BioAlliance de renforcer sa trésorerie à 28,9 millions d‘euros au 30 juin, contre 14,7 millions disponibles au 31 décembre 2009, et de renouer avec un bénéfice net de 10,6 millions d‘euros, alors qu‘elle accusait une perte de 8,9 millions un an plus tôt.

Avant la publication des résultats, l‘action BioAlliance a clôturé mercredi en hausse de près de 5% à 5,93 euros, donnant une capitalisation boursière de l‘ordre de 80 millions d‘euros. Depuis le début de l‘année, le titre a pris plus de 15%, après avoir quasiment doublé de valeur en 2009.

Gilles Guillaume, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below