Roularta, optimiste, constate la fin de la baisse de son CA

jeudi 19 août 2010 09h14
 

BRUXELLES, 19 août (Reuters) - Le groupe de médias belge Roularta (RLRT.BR: Cotation) a déclaré jeudi que son chiffre d'affaires semestriel suggérait une amélioration de ses marchés et marquait la fin de la tendance baissière de son chiffre d'affaires observée depuis le début de la crise financière.

Le groupe, qui édite entre autres les magazines français L'Express, Mieux Vivre Votre Argent, Point de Vue et Studio Ciné Live, a fait état d'un bénéfice net semestriel multiplié par près de huit par rapport à l'an dernier, à 18,1 millions d'euros contre 2,3 millions un an plus tôt.

Roularta attribue notamment cette performance à ses réductions de coûts.

Son chiffre d'affaires est ressorti en baisse de 1,1%, à 365,72 millions d'euros.

Le chiffre d'affaires corrigé de sa principale division, celle de "Médias Imprimés" est resté pratiquement inchangé.

Le groupe a aussi déclaré que la légère baisse (-3,4%) des revenus publicitaires des publications gratuites, qui s'explique essentiellement par un repli des annonces d'emploi, avait été amplement compensée, en termes de chiffre d'affaires, par la hausse vigoureuse (+20,5%) des revenus liés à internet.

Roularta se veut donc optimiste quant à son avenir malgré des incertitudes persistantes.

"Si les mois d'été sont traditionnellement plus calmes en termes de chiffre d'affaires, une amélioration n'en est pas moins perceptible. Les chiffres récents affichés par les activités françaises sont prometteurs, mais l'instabilité des marchés occulte toujours la visibilité en ce qui concerne le marché publicitaire", a déclaré Roularata.

"Le léger redressement et la confiance retrouvée dans le marché devraient progressivement transparaître sur le marché des médias", ajoute-t-il dans un communiqué.

L'action Roularta cédait 2,08% à 18,80 euros en début de séance à la Bourse de Bruxelles, dans un volume très faible.

(Ben Deighton, Alexandre Boksenbaum-Granier pour le service français, édité par Marc Angrand)