August 13, 2010 / 5:50 AM / in 7 years

LEAD 2 ThyssenKrupp relève ses prévisions, craint pour les prix

6 MINUTES DE LECTURE

* Bénéfice imposable ajusté de E480 mlns au T3 (E275 mlns attendus)

* L'Ebit ajusté 2009-2010 devrait dépasser un milliard d'euros

* Volatilité attendue des cours des matières premières dans les prochains trimestres

par Marilyn Gerlach

FRANCFORT, 13 août (Reuters) - ThyssenKrupp (TKAG.DE) a enregistré un trimestre meilleur qu'attendu grâce à la demande solide des secteurs de l'automobile et l'ingénierie, et a relevé ses prévisions de résultats annuels, mais il a mis en garde contre la volatilité à venir des cours des matières premières.

"La montée en puissance des producteurs de matières premières, la hausse de la demande ainsi que des éléments spéculatifs signifient qu'il pourrait y avoir des fluctuations de prix importantes dans les trimestres à venir", a fait savoir vendredi le premier sidérurgiste allemand.

ThyssenKrupp a également évoqué le ralentissement de l'activité économique en Chine, premier producteur et consommateur mondial d'acier, faisant ainsi écho à d'autres sidérurgistes comme ArcelorMittal ISPA.AS, Nippon Steel (5401.T) ou POSCO (005490.KS).

"Une nouvelle augmentation des capacités dans le monde signifie qu'il existe également un risque de hausse des importations européennes en provenance de pays tiers, comme la Chine, où la croissance de la demande intérieure a ralenti dans les dernières semaines", a dit le groupe.

ThyssenKrupp a également indiqué que les reconstitutions de stocks, qui avaient diminué durant la crise, avaient pris fin en juin et a ajouté ne pas s'attendre à une hausse significative de la consommation réelle cette année, en particulier en Europe.

Confiance

Néanmoins, son programme drastique de réduction des coûts et des activités florissantes en dehors de l'acier incitent le groupe à se montrer confiant.

De fait, ThyssenKrupp prévoit désormais un bénéfice imposable annuel, ajusté des éléments exceptionnels, situé "dans le milieu ou le haut" d'une fourchette à trois chiffres en centaines de millions d'euros.

Il visait jusqu'à présent un résultat "dans le bas" de cette fourchette, cependant que le consensus anticipe un résultat annuel de 723 millions d'euros.

ThyssenKrupp a également précisé viser pour l'ensemble de l'exercice un bénéfice avant impôt et charges financières (Ebit) supérieur à un milliard d'euros.

"La demande s'est nettement améliorée chez nos principaux clients et dans nos marchés clés", a souligné le directeur général du sidérurgiste, Ekkehard Schulz.

Le relèvement de perspectives du groupe survient après l'annonce de résultats pour son troisième trimestre fiscal ayant bénéficié des baisses de coûts, de pertes moins élevées que prévu dans son activités de sidérurgie en Amérique, et dans ses activités en dehors de l'acier.

Le trimestre avril-juin, le troisième de l'exercice 2009-2010, se solde par un bénéfice imposable ajusté de 480 millions d'euros, à comparer à une perte de 464 millions sur la même période l'an dernier.

"D'EXCELLENTS RÉSULTATS"

Les analystes interrogés par Reuters anticipaient en moyenne un profit de 275 millions.

"D'excellents résultats. Nous jugeons positif le fait que le dépassement des attentes du consensus ne soit pas cette fois-ci tiré par le pôle de sidérurgie en Amérique, mais par des bénéfices surprises dans des divisions comme les composants technologiques, les services matériels et l'acier inoxydable", note Ingo-Martin Schachel, analyste chez Commerzbank.

Au troisième trimestre, son Ebit hors exceptionnels a atteint 653 millions.

Son chiffre d'affaires, lui, a progressé de 26% sur un an à 11,7 milliards et ses nouvelles commandes de 38% à 10,9 milliards. Environ 36% du chiffre d'affaires du groupe provient directement de ses clients du secteur automobile. Une part qui monte à environ 45% en incluant ses clients indirects liés au secteur.

Les coûts de vente et les charges administratives ont encore baissé, alors que le groupe est engagé dans un programme qui vise à économiser entre 1,5 milliard et deux milliards d'euros et dont les pleins effets se feront sentir à partir de l'exercice 2010-2011.

Vers 11h00 GMT, ThyssenKrupp prenait 0,31%, à 22,87 euros, alors qu'au même moment l'indice Stoxx regroupant les valeurs européennes du secteur des ressources de base .SXPP reculait de 0,26%.

Marc Angrand et Alexandre Boksenbaum-Granier pour le service français, édité par Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below