LEAD 1 RWE se dit menacé par le projet de taxation du nucléaire

jeudi 12 août 2010 11h47
 

* RWE revoit ses objectifs à moyen-terme jusqu'en 2013

* Confirme ses prévisions de bénéfice pour 2010

par Peter Dinkloh

FRANCFORT, 12 août (Reuters) - Le groupe allemand RWE (RWEG.DE: Cotation) a déclaré jeudi que le projet du gouvernement allemand de créer une taxe sur les combustibles nucléaires pourrait compromettre ses objectifs de bénéfices et de dividendes.

Berlin envisage en effet de récupérer les revenus dont bénéficient les fournisseurs d'énergie en facturant aux clients des permis d'émission de dioxyde de carbone (CO2) obtenus gratuitement.

"Si une telle mesure était appliquée, nos capacités bénéficiaires seraient considérablement réduites", a dit le président du directoire de RWE, Jürgen Grossmann, dans un communiqué.

La volonté affichée de Berlin de taxer l'uranium et le plutonium a suscité la colère des groupes de services aux collectivités du pays, dont les 17 centrales nucléaires sont exploitées par RWE, E.ON (EONGn.DE: Cotation), Energie Baden-Württemberg (EBKG.DE: Cotation) et Vattenfall [VATN.UL].

Un avant-projet de loi élaboré par le ministère des Finances, que s'est procuré Reuters, montre que le gouvernmeent espère récolter 2,3 milliards d'euros par an entre 2011 et 2014 grâce à cette nouvelle taxe.   Suite...