August 11, 2010 / 6:15 AM / 7 years ago

LEAD 2 Adecco dépasse les attentes au T2,juge la demande robuste

4 MINUTES DE LECTURE

* Bénéfice net de 97 mlns d'euros au T2

* Pas de signe de ralentissement

* L'action baisse

par Pascal Schmuck

ZURICH, 11 août (Reuters) - Adecco ADEN.VX se veut confiant après un deuxième trimestre supérieur aux attentes, prévoyant un développement positif de son activité à court terme.

Le numéro un mondial du placement de personnel a comme prévu renoué avec les bénéfices, affichant un résultat de 97 millions d'euros au deuxième trimestre, après une perte nette de 147 millions à la même période de 2009, alors que les analystes interrogés par Reuters tablaient en moyenne sur un excédent de 82,6 millions.

Le chiffre d'affaires s'est étoffé de 29% à 4,65 milliards après 3,59 milliards. Le consensus le voyait à 4,53 milliards.

Le résultat opérationnel a dégagé un excédent de 154 millions, contre une perte de 173 millions. Les marchés tablaient sur 141 millions.

"Nous ne voyons aucun signe de tassement de nos affaires au troisième trimestre et la demande reste robuste dans la plupart de nos marchés", a déclaré le directeur général Patrick de Maeseneire, cité dans le communiqué de résultats.

"La direction est confiante dans un fort développement de ses revenus à court terme malgré les doutes sur la durabilité de la reprise économique."

En France, le chiffre d'affaires a enregistré une croissance organique de 20% sur un an à 1,4 milliard d'euros et l'Ebita s'est inscrit à 53 millions après une perte de 10 millions un an plus tôt. La marge s'est élevée à 3,8%.

En Amérique du Nord, les revenus ont gonflé de 15% à 925 millions pour un Ebita de 45 millions et une marge de 4,9%.

Ces deux marchés représentent respectivement 30% et 20% du chiffre d'affaires d'Adecco.

Seuls le Japon (-14%) et le Royaume-Uni (-3) ont accusé des reculs. Cependant, tous les marchés ont signé des marges d'Ebita positives.

Adecco indique qu'il enregistre des "progrès tangibles pour atteindre son objectif à moyen terme de marge Ebita de plus de 5,5%". La discipline des prix et le contrôle des coûts restent parmi les priorités du groupe.

Les analystes rivalisent de louanges. "Les attentes ont été enfoncées à tous les niveaux", souligne Marco Strittmatter à la Banque Cantonale de Zurich.

Pour les analystes de la banque Wegelin, "Adecco a très bien travaillé et est bien positionné pour l'avenir en raison de sa diversification géographique, de sa concentration sur les secteurs à forte marge et de sa base de coûts en baisse."

Pour autant, l'action qui a reculé de 2,54% depuis janver cédait encore 2,5% à 54,20 francs en milieu de matinée, tandis que l'indice des valeurs vedettes .SSMI perdait 0,95%.

Adecco a également déclaré qu'il voulait se retirer au second semestre de la cote de NYSE Euronext à Paris en raison des faibles volumes de négoces et dans une optique de rationalisation des charges.

Edité par Robin Bleeker

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below