TUI Travel ajuste sa prévision de résultats, le titre chute

mardi 10 août 2010 11h18
 

LONDRES, 10 août, (Reuters) - Le premier voyagiste européen TUI Travel TT.L a prévenu mardi qu'il anticipait un bénéfice pour l'ensemble de l'exercice dans le bas de sa fourchette de prévisions, les inquiétudes des consommateurs britanniques se répercutant sur les activités du groupe.

Le titre dégringolait de 7,4% à 208,8 pence à la Bourse de Londres vers 09h00 GMT.

TUI Travel, contrôlé à 57,5% par l'allemand TUI AG (TUIGn.DE: Cotation), a précisé que les fermetures de l'espace aérien liées à l'éruption d'un volcan en Islande avaient affecté les réservations et coûté au total 105 millions de livres (126 millions d'euros) au groupe.

"Le rythme soutenu des réservations avant les perturbations liées au nuage de cendres volcaniques mi-avril et le rebond consécutif début mai ne se sont pas maintenus en début d'été", a expliqué le directeur général du groupe, Peter Long.

"Cela a été tout particulièrement marqué sur le marché britannique, où l'activité a été affectée par des fermetures prolongées de l'espace aérien, le beau temps et l'incertitude après les élections avec la mise en place d'un budget d'urgence", a-t-il ajouté.

Les réservations en Grande-Bretagne, second marché du groupe, ont reculé de 2% ces douze dernières semaines, l'attrait des clients pour les prix réduits se répercutant sur la rentabilité du groupe. L'activité du voyagiste a également faibli aux Pays-Bas où les réservations ont accusé une baisse de 3%.

En revanche, TUI Travel a affiché une croissance de 12% en Allemagne, premier marché du groupe, mais les clients ont privilégié les offres bon marché, avec une marge plus faible.

Peter Long a ajouté qu'il était difficile de prédire comment évoluera la tendance dans les 12 à 18 prochains mois au regard du contexte économique actuel.

Les analystes prévoient un résultat d'exploitation compris entre 439 millions et 495 millions de livres, selon le consensus Thomson Reuters I/B/E/S.

TUI AG, la maison mère, doit publier ses résultats mercredi.

(Matt Scuffham, Catherine Monin pour le service français, édité par Gwénaëlle Barzic)