August 6, 2010 / 6:24 AM / 7 years ago

LEAD 3 Veolia se montre prudent sur les perspectives de reprise

6 MINUTES DE LECTURE

* Le S2 pourrait ressembler au T2 dans les déchets

* La reprise reste "extrêmement fragile", selon le groupe

* Veolia-Transdev pourrait être bouclé fin 2010-début 2011

(actualisé avec déclaration sur mode d'intégration de Veolia-Transdev §12)

par Benjamin Mallet

PARIS, 6 août (Reuters) - Veolia Environnement (VIE.PA) a publié vendredi des résultats semestriels en hausse, grâce notamment à la remontée des prix des matières premières recyclées, mais s'est dit prudent quant aux perspectives de reprise du marché des déchets au second semestre.

Le numéro un mondial des services à l'environnement a estimé que, d'un point de vue opérationnel, le second semestre pourrait ressembler au deuxième trimestre, au cours duquel la situation s'est améliorée pour son activité "propreté".

"La reprise de l'économie est encore extrêmement fragile, il n'est pas facile de se prononcer sur le niveau des prix des matières premières (...), ni même sur le niveau des volumes que nous observerons sur les derniers mois de l'année. C'est la raison pour laquelle nous préférons être prudents", a toutefois déclaré son directeur financier, Pierre-François Riolacci,lors d'une conférence téléphonique.

"Dans l'activité propreté, il est exact que nous avons observé un retournement entre le premier et le second trimestre", a-t-il souligné, évoquant notamment "un frémissement sur les volumes" en France et aux Etats-Unis.

"Nous avons plutôt tendance à nous dire que le second semestre pourrait ressembler au second trimestre, auquel cas cela nous serait globalement plutôt favorable."

Veolia a réitéré qu'il visait sur l'ensemble de l'année un free cash flow positif après dividendes et une progression de son résultat opérationnel récurrent.

Le groupe a également confirmé qu'il visait trois milliards d'euros de cessions sur la période 2009-2011 - après 1,3 milliard réalisé en 2009 et 766 millions au premier semestre 2010 - et qu'il poursuivait la mise en oeuvre d'un programme d'économies global de 250 millions pour 2010.

Veolia-Transdev Pourrait Entrer en Bourse Au s2 2011

Pierre-François Riolacci a déclaré que le groupe ferait "tout pour dépasser" son objectif d'économies et que les cessions pourraient dépasser un milliard d'euros cette année.

Sur les six premiers mois de l'année, le programme d'économies a contribué à la croissance de la capacité d'autofinancement (CAF) opérationnelle de Veolia à hauteur de 132 millions d'euros.

Le directeur financier de la société a en outre estimé que le projet de rapprochement avec Transdev dans le transport de voyageurs pourrait être bouclé en fin d'année ou début 2011. (voir [ID:nLDE64408G]) "Le scénario le plus probable (de l'introduction en Bourse du nouvel ensemble), c'est le second semestre 2011. C'est notre scénario central", a-t-il précisé.

Antoine Frérot, le directeur général, a de son côté déclaré lors d'une conférence de présentation des résultats du premier semestre que le futur ensemble Veolia-Transdev pourrait être consolidé globalement dans les comptes du groupe de services à l'environnement.

Veolia a enregistré au premier semestre un résultat net part du groupe de 374 millions d'euros (+69,9%), une CAF opérationnelle de 1.885 millions (+0,2% à change constant), un résultat opérationnel de 1.125 millions (+7,9% à change constant) et des ventes de 17.177 millions (-3,3% à change constant).

Selon le consensus réalisé par la rédaction de Reuters, les analystes attendaient en moyenne un résultat net de 346 millions d'euros, une capacité d'autofinancement opérationnelle de 1.908 millions et un chiffre d'affaires de 16.924 millions.

Le résultat opérationnel récurrent de Veolia ressort quant à lui à 1.078 millions d'euros au 30 juin, en croissance de 6,6%.

Vers 10h25, le titre recule de 1,84% à 21,30 euros pendant que le CAC 40 gagnait 0,43%. Selon des analystes basés à Londres, "la faiblesse de l'économie continuera de peser sur les chiffres du second semestre".

L'endettement financier net du groupe s'établit à 16.027 millions d'euros au 30 juin contre 15.127 millions à fin 2009, en raison notamment d'un effet défavorable des variations de change de 674 millions.

Edité par Cyril Altmeyer

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below