Vicat voit ses ventes se stabiliser en France, rebond au T2

mercredi 4 août 2010 19h02
 

PARIS, 4 août (Reuters) - Vicat (VCTP.PA: Cotation) a annoncé mercredi s'attendre cette année à une stabilisation progressive de ses ventes en volume dans l'Hexagone, après un deuxième trimestre marqué par un rebond quasi général de son activité ciment.

Le groupe cimentier a réalisé sur l'ensemble des six premiers mois de l'année un chiffre d'affaires consolidé de 985 millions d'euros, soit une hausse de 2,4% en données publiées et en léger repli de 0,7% à périmètre et taux de change constants.

La période dissimule un net contraste entre le premier trimestre, affecté par l'hiver très rude qu'a connu l'hémisphère nord, et le deuxième. Sur la première moitié du semestre, le chiffre d'affaires avait trébuché de 6,2% (-5,6% à périmètre et changes constants) tandis qu'au deuxième trimestre, il a rebondi de 9,2% (3,2% à périmètre et changes constants).

Le semestre a également été marqué par une relative stabilité de la marge d'Ebitda, à 23,6% cntre 23,9% un an plus tôt, et par une hausse de 6% (+2,1% à périmètre et changes constants) du résultat net, part du groupe, à 95 millions d'euros.

"En France, en 2010, le groupe s'attend à une stabilisation progressive des volumes vendus, notamment de ciment, dans un environnement prix qui devrait être légèrement négatif", a dit Vicat dans un communiqué.

"Les premiers effets du plan de relance annoncé par le gouvernement devraient très progressivement avoir un impact sur le secteur de la construction en général, notamment sur les infrastructures, alors que le résidentiel neuf devrait bénéficer de l'impact des incitations fisscales mises en place en 2009."

En France, où Vicat réalise plus de 40% de ses ventes, le chiffre d'affaires a baissé de 3,8% à périmètre constant au premier semestre. Mais après un premier trimestre affecté par des conditions climatiques très défavorables, le groupe a renoué au deuxième trimestre avec une croissance de ses volumes.

"Les performances ont été contrastées en termes géographiques et entre les trimestres", poursuit Vicat. "Les États-Unis et l'Italie restent particulièrement affectés par la crise économoique alors que l'activité en Suisse, en Égypte, en Afrique de l'Ouest et en Turquie est restée soutenue."

Avant la publication de ses résultats, Vicat a clôturé en baisse de 0,6% à la Bourse de Paris, donnant une capitalisation boursière de l'ordre de 500 millions d'euros. Depuis le début de l'année, le titre s'est adjugé 57,2%, après avoir perdu 12% sur l'ensemble de 2009.

(Gilles Guillaume, édité par Benoît Van Overstraeten)