4 août 2010 / 05:39 / il y a 7 ans

LEAD 3 Axa-Priorité aux marges plutôt qu'à la croissance en 2010

* Résultats financiers meilleurs que prévu

* Chiffre d'affaires en hausse de 1% au S1

* Priorité aux marges plutôt qu'au chiffre d'affaires

* Pas de commentaire sur l'opération Axa Asia Pacific

* Le titre baisse avec le secteur

(Actualisé avec réaction en Bourse et commentaires d'analystes)

par Julien Ponthus

PARIS, 4 août (Reuters) - Axa (AXAF.PA) a annoncé mercredi des résultats financiers meilleurs que prévu pour le premier semestre malgré une croissance en berne, une performance en ligne avec son objectif de donner la priorité au redressement de ses marges plutôt qu'à son développement.

Le deuxième groupe européen d'assurances par la capitalisation boursière a réaffirmé sa volonté de réallouer son capital aux zones géographiques aux marges les plus prometteuses, quitte à se désengager de certaines activités dans des zones plus matures.

"Cela ne veut pas dire que nous n'avons pas des stratégies agressives dans certaines zones à l'heure actuelle" a expliqué le PDG, Henri de Castries, dans un entretien réalisé et diffusé par le groupe d'assurances.

Le dirigeant a illustré cette stratégie par la vente récente de plusieurs lignes de métier en Grande-Bretagne et par sa volonté d'investir dans des pays et des métiers situés en Asie, en Amérique du Sud ou en Europe de l'Est.

"C'est une stratégie qui n'est pas aussi simple que lorsque l'ensemble du monde croissait au même rythme", a-t-il précisé.

Axa a bénéficié au premier semestre du redressement des marchés financiers ainsi que d'une meilleure performance de ses actvités d'assurance vie, épargne et retraites qui ont compensé l'activité dommages, qui a souffert des nombreuses catastrophes naturelles de ce début d'année.

PAS DE CHANGEMENT DE SENTIMENT

Si ces résultats constituent plutôt une bonne surprise, deux notes d'analystes publiées dans la foulée des résultats relevaient qu'ils ne devraient pas fondamentalement changer le sentiment des investisseurs vis-à-vis de l'entreprise. Après avoir ouvert en hausse de près de 3%, le titre se repliait vers midi de 1,93% à 14,45 euros, une performance pire que les 1,22% concédé par l'indice européen DJStoxx de l'assurance .SXIP ou les 1,69% de l'indice des banques .SX7P.

Interrogés sur la baisse du cours, deux analystes notaient que le repli était sans doute davantage lié à des raisons techniques qu'aux résultats financiers.

Le titre a fortement bénéficié du rebond des valeurs financières ces derniers jours et a pris l'habitude de sous-performer le marché depuis le début de l'année.

Axa a perdu quelque 10,9% depuis le début de l'année alors que la moyenne du secteur fait apparaître un gain de 3,16%.

Par ailleurs Axa se négocie en Bourse à 8,6 fois ses profits à 12 mois, une moyenne supérieure aux 8,1 d'Allianz (ALVG.DE) ou aux 6,9 d'ING ING.AS, selon les données de StarMine, un service de Thomson Reuters.

Le résultat net du groupe est ressorti à 944 millions d'euros, un chiffre bien supérieur aux 623 millions pressentis par le consensus des analystes réalisé par la rédaction de Reuters.

Si le résultat s'affiche en baisse de 28% par rapport à la même période de l'année dernière, cette chute s'explique par la provision de 1,478 milliard d'euros passée par le groupe à la suite de la vente des actifs au Royaume-Uni, mentionnée par Henri de Castries.

Sans cette perte exceptionnelle, le résultat net serait en hausse de 81% alors que le chiffre d'affaires a lui seulement progressé de 1% à 49,925 milliards d'euros.

Le repli du résultat opérationnel s'élève à 3% à 2,082 milliards d'euros, une performance supérieure au 1,884 milliard prévu par le consensus Reuters.

Axa n'a pas apporté d'éléments nouveaux sur l'offre de 11,5 milliards de dollars de la National Australia Bank (NAB.AX) sur sa filiale AXA Asia Pacific AXA.AX lors de la conférence de presse du groupe.

La filiale a annoncé un bénéfice de 219,2 millions de dollars australiens pour les six premiers mois de l'année, un chiffre conforme aux attentes des marchés. (voir [ID:nLDE67223T])

Cette offre, qui s'est heurtée aux autorités australiennes de la concurrence, court jusqu'au 31 août.

Julien Ponthus, édité par Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below