July 30, 2010 / 4:22 PM / 7 years ago

LEAD 2 Areva-La Finlande pénalise encore une fois les résultats

6 MINUTES DE LECTURE

* E367 mlns de provision pour l'EPR finlandais, dépréciation d'actifs miniers

* Une plus-value de cession dope le résultat net

* Pas de précisions sur l'éventuel accord avec EDF

(Actualisé avec conférence téléphonique)

par Benjamin Mallet

PARIS, 30 juillet (Reuters) - Areva CEPFi.PA a publié vendredi des résultats semestriels pénalisés comme prévu par une provision supplémentaire au titre du réacteur EPR finlandais OL3, mais le spécialiste du nucléaire a confirmé ses objectifs.

Cette publication intervient alors que l'Elysée vient d'exiger que le fabricant de réacteurs et EDF (EDF.PA) concluent un accord de partenariat stratégique couvrant l'ensemble de leurs domaines d'activité d'intérêt commun dans le nucléaire.

L'éventualité d'une montée d'EDF au capital d'Areva sera examinée dans le cadre de cet accord. Le groupe de nucléaire doit par ailleurs procéder avant la fin 2010 à une augmentation de capital d'un maximum de 15% pour financer ses investissements.

"Il faut que cette participation (d'EDF), si participation il y a, corresponde aux intérêts des deux entreprises", a déclaré Anne Lauvergeon, présidente du directoire d'Areva, lors d'une conférence avec les analystes.

Le patron d'EDF, Henri Prolgio, n'avait pas donné plus de détails plus tôt dans la journée, à l'occasion de la présentation des résultats de l'électricien public. (voir [ID:nLDE66S1WG])

Concernant la possibilité de créer un pôle minier autour des activités d'Areva, Anne Lauvergeon a indiqué qu'elle était prête à "apporter (ses) réflexions sur ce sujet à la réflexion collective".

Le groupe a enregistré au premier semestre un résultat net part du groupe de 843 millions d'euros - contre 161 millions au premier semestre 2009 -, une perte opérationnelle de 485 millions - contre un résultat négatif de 170 millions - et un chiffre d'affaires de 4.158 millions (+6,4%).

Ses performances opérationnelles ont été pénalisées par une provision de 417 millions d'euros en raison principalement des retards enregistrés sur le chantier d'OL3, dont la mise en exploitation nucléaire est prévue pour fin 2012, soit près de trois ans et demi après la date initialement prévue.

Au total, Areva a enregistré 2,6 milliards d'euros de provisions au titre d'OL3 après les 367 millions comptabilisés au premier semestre.

L'endettement Baisse

Areva a également déprécié la valeur de certains actifs miniers à hauteur de 300 millions d'euros en raison de nouvelles données prospectives sur les cours à terme de l'uranium.

Son résultat opérationnel hors éléments particuliers s'élève cependant à 213 millions d'euros, en hausse de 68 millions d'euros par rapport au premier semestre 2009.

Le résultat net part du groupe des six premiers mois de l'année intègre de son côté la plus value de 1,3 milliard d'euros réalisée au titre de la cession de l'activité Transmission et Distribution (T&D) au tandem Alstom (ALSO.PA)-Schneider (SCHN.PA).

Le carnet de commandes du groupe au 30 juin atteint 44,1 milliards d'euros, en progression de 1,2 milliard sur un an et de 761 millions par rapport à fin 2009.

Areva a réitéré dans un communiqué qu'il visait pour 2010 une progression significative de son carnet de commandes et de son chiffre d'affaires, ainsi qu'une progression de son résultat opérationnel "hors éléments particuliers", c'est-à-dire notamment avant provision et impact éventuel des conditions de fermeture de son usine Georges Besse 1, au Tricastin (Drôme).

En données brutes, le groupe souligne cependant qu'il enregistrera une perte opérationnelle en 2010.

Son résultat net part du groupe s'inscrira pour sa part en forte progression par rapport à 2009, en particulier grâce à la plus-value dégagée sur la cession de T&D.

L'endettement net d'Areva s'élevait à 5.152 millions d'euros à fin juin 2010 contre 6.193 millions à fin 2009, pour des fonds propres de 8.672 millions contre 7.574 millions fin 2009.

Dans le cadre de son plan de financement, Areva a en outre prévu de céder ses participations de 25,6% dans Eramet (ERMT.PA) et de 10,9% dans STMicroelectronics (STM.PA), censées rester sous actionnariat public.

Evoquant Eramet, Anne Lauvergeon a répété que la participation d'Areva était "trop ou pas assez". Concernant STMicro, elle a déclaré que des discussions étaient "en cours".

Edité par Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below