July 30, 2010 / 1:20 PM / 7 years ago

LEAD 2 Merck abaisse sa prévision de BPA 2010 malgré un bon T2

4 MINUTES DE LECTURE

* BPA du T2 $0,86 hors exceptionnels, contre $0,82 prévu

* Légère réduction de la prévision annuelle de BPA

* Chiffre d'affaires jugé décevant dans certains domaines

* L'action en net repli

par Ransdell Pierson

NEW YORK, 30 juillet (Reuters) - Merck (MRK.N) a présenté vendredi des prévisions de résultats plus prudentes qu'auparavant pour l'ensemble de 2010 et les ventes de ses vaccins et de son médicament contre l'asthme Singulair ont déçu les investisseurs.

En Bourse, la valeur perdait près de 2% à 34,37 dollars dans l'après-midi dans un marché .DJI en recul de 0,3%.

Au total, le bénéfice net du deuxième trimestre est tombé à 752 millions, soit 24 cents par action, en raison de coûts de restructuration d'un montant de 830 millions de dollars, liés à la prise de contrôle par Merck de son compatriote Schering-Plough en novembre pour 41 milliards de dollars. (voir [ID:nLN600188])

Au deuxième trimestre 2009, le bénéfice net était de 1,56 milliard, soit 74 cents par titre.

Hors éléments exceptionnels, le profit du laboratoire américain se monte à 86 cents par action alors que les analystes interrogés par Thomson Reuters I/B/E/S tablaient sur 83 cents.

Malgré cela, Merck se montre plus prudent pour l'exercice et table désormais sur un BPA de 3,29 à 3,39 dollars par action, hors éléments exceptionnels, alors qu'il tablait auparavant sur 3,27-3,41 dollars.

Pour Chris Schott, analyste de JP Morgan, la prévision a été revue en raison des baisses de prix imposées par plusieurs gouvernements en Europe dans le but de réduire les dépenses publiques de santé.

Merck estime que ces mesures pourraient amputer son chiffre d'affaires européen de 300 millions de dollars cette année.

De son côté, Tim Anderson, de Sanford Bernstein, souligne que la baisse du taux d'imposition a largement contribué à la publication d'un bénéfice trimestriel supérieur aux attentes. Il cite un taux de 20,5% alors qu'il avait lui-même prévu 23%.

Le chiffre d'affaires du trimestre a pratiquement doublé à 11,35 milliards de dollars avec la consolidation de Schering-Plough, mais les analystes attendaient un peu plus, soit 11,45 milliards de dollars.

Merck a indiqué ce mois-ci son intention d'arrêter peu à peu huit sites de recherche et huit sites manufacturiers, dans le cadre de l'intégration de Schering-Plough. Le groupe vise une réduction de 15% de ses effectifs.

Parmi les points noirs, le chiffre d'affaires du Singulair, le médicament le plus vendu de Merck, a stagné à 1,26 milliard de dollars.

Les ventes du Gardasil, un vaccin contre le cancer du col de l'utérus, ont chuté de 18%, à 219 millions de dollars.

Merck dit continuer à tabler sur une croissance annuelle de ses profits proche de 10% entre 2009 et 2013.

Le laboratoire confirme aussi son objectif d'économie annuelle de 3,5 milliards de dollars.

Merck table sur un chiffre d'affaires de 45,4 à 46,1 milliards cette année, la réforme de la santé aux Etats-Unis devant amputer ses ventes de 170 millions de dollars.

Ransdell Pierson, Danielle Rouquié pour le service français, édité par Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below