SES-Résultat conforme aux attentes au S1, prévisions maintenues

vendredi 30 juillet 2010 10h18
 

BRUXELLES, 30 juillet (Reuters) - SES SESFg.LUSESFd.LU a fait état vendredi d'une amélioration de résultats semestriels largement conformes aux attentes et a confirmé ses prévisions de croissance pour 2010 et à moyen terme.

Cette évolution s'explique à la fois par le développement du deuxième opérateur mondial de satellites dans les marchés émergents et par la transition vers de la diffusion en haute-définition dans les pays développés.

Le chiffre d'affaires récurrent, soit hors exceptionnels, effets de change et de périmètre, de SES a crû de 4,6% au premier semestre.

Son résultat avant intérêts, impôts, dépréciations et amortissements (Ebitda) a progressé de 3,3%, à 632,7 millions d'euros au premier semestre, alors que les analystes interrogés par Reuters anticipaient 624 millions d'euros.

Toutefois si l'on inclut la compagnie de services ND SatCom, que SES envisage de vendre, l'Ebitda ressort à 625,3 millions d'euros. Le groupe a confirmé son objectif d'une croissance de son chiffre d'affaires récurrent pour 2010 compris entre 4 et 5%, un rythme qui devrait être équivalent pour son Ebitda récurrent.

Pour la période 2010-2012, le groupe a annoncé viser un taux de croissance annuelle moyenne de 5% pour son chiffre d'affaires récurrent et d'une croissance identique de son Ebitda.

Un peu plus tôt, son concurrent Eutelsat (ETL.PA: Cotation) a dévoilé vendredi des objectifs à l'horizon 2013 dans la lignée de ses prévisions précédentes, après avoir publié des résultats annuels supérieurs à ses propres attentes. (voir [ID:nLDE66T09G])

Les analystes estiment que l'objectif d'une croissance annuelle moyenne des ventes de plus de 7% établi par le troisième opérateur mondial de satellites pour la période 2010-2013 justifie la prime de son action par rapport au titre SES.

Vers 8h15 GMT, SES chutait de 3,37%, à 18,08 euros, tandis qu'Eutelsat cédait 0,83%, à 28,175 euros.

(Philip Blenkinsop, Alexandre Boksenbaum-Granier pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten)