July 30, 2010 / 6:13 AM / 7 years ago

LEAD 3 EADS relève ses prévisions, porté par l'envol d'Airbus

7 MINUTES DE LECTURE

* Vise un chiffre d'affaires 2010 supérieur à E44 mds

* Airbus anticipe plus de 400 commandes et 500 livraisons

* Eurocopter sous pression

* L'action en hausse à Paris

* Graphique comparant EADS à ses concurrents: here

(Actualisé avec cours de Bourse §7, précisions §14)

par Matthias Blamont et Tim Hepher

PARIS, 30 juillet (Reuters) - EADS EAD.PA a annoncé vendredi qu'il relevait plusieurs de ses objectifs 2010, conforté par les récentes performances commerciales d'Airbus, sa division phare.

Le groupe européen d'aéronautique et de défense a néanmoins fait état de résultats semestriels en baisse, conséquence d'effets de change exceptionnels négatifs.

Depuis quelques semaines, les grands acteurs du secteur semblent rassurés par la conjoncture et se montrent particulièrement optimistes pour l'avenir.

Le salon aéronautique de Farnborough, qui s'est tenu récemment dans la banlieue de Londres, a été l'occasion pour les compagnies aériennes de notifier des commandes importantes et pour les sociétés de location d'avions, discrètes au plus fort de la crise, d'effectuer leur grand retour. (voir [ID:nLDE66F0JB])

Boeing (BA.N), le concurrent américain d'EADS, a confirmé mercredi ses prévisions de résultats 2010 et répété s'attendre à une amélioration en 2011. [ID:nLDE66R1S1]

"Les rendements (des compagnies aériennes) se sont redressés, le dollar s'est raffermi et le secteur financier s'est stabilisé, donc tout cela va dans la bonne direction", s'est réjoui Hans Peter Ring, directeur financier d'EADS, au cours d'une conférence téléphonique.

Vers 12h35, l'action EADS gagnait 2,56% à 18,03 euros à la Bourse de Paris après une pointe à 18,55 euros. L'indice CAC 40 .FCHI abandonnait 0,64% au même moment.

"Les résultats du jour renforcent notre opinion selon laquelle l'action offre un potentiel de hausse significatif. Le carnet de commandes est stable, la situation des compagnies aériennes s'améliore, l'exécution opérationnelle progresse et un dollar plus fort aura des effets positifs à long terme", écrit Rupinder Vig, analyste auprès de Morgan Stanley, à "surpondérer" sur le titre.

Airbus estime désormais qu'il pourrait finir l'exercice avec plus de 400 commandes brutes alors qu'il visait 300 à 400 commandes en début d'exercice.

Les livraisons devraient de leur côté porter sur quelque 500 appareils (498 en 2009) et le constructeur se prépare à faire passer la cadence de production de ses avions monocouloirs, de 34 unités par mois actuellement, à 40 unités par mois à partir du premier trimestre 2012 pour satisfaire la demande.

Boeing envisage également d'augmenter encore les cadences de ses monocouloirs même si son directeur général, Jim McNerney, s'interroge sur la capacité des fournisseurs à suivre le mouvement.

Pénalisé par un environnement plus délicat et par des difficultés industrielles dans ses activités militaires, le fabricant d'hélicoptères Eurocopter, autre grande division d'EADS, devrait toutefois enregistrer un niveau de livraisons légèrement inférieur à celui de 2009.

Le géant européen prévoit désormais d'afficher un chiffre d'affaires supérieur à 44 milliards d'euros en 2010 sur la base d'un euro à 1,35 dollar mais maintient son objectif de résultat opérationnel ajusté à environ un milliard d'euros.

Les programmes du gros porteur A380 et de l'avion de transport militaire A400M restent complexes sur le plan technique (notamment en raison de problèmes liés au système de gestion de vol de Thales (TCFP.PA) pour l'A400M) et sont sources d'incertitudes financières.

LES CHANGES PÈSENT

Lors de la présentation de ses résultats du premier trimestre, EADS avait déclaré s'attendre à dégager un chiffre d'affaires "globalement stable" - il avait totalisé 42,82 milliards d'euros en 2009 - sur la base d'un euro à 1,40 dollar. [ID:nLDE64D021]

Au cours de la période de janvier à juin, le résultat opérationnel ajusté - avant intérêts, impôts, écarts d'acquisition et éléments exceptionnels - recule de 54% à 406 millions d'euros. Le résultat net diminue de 51% à 185 millions tandis que le chiffre d'affaires progresse de 1% à 20,3 milliards d'euros.

L'évolution des taux de change a pesé sur le résultat opérationnel ajusté à hauteur de 550 millions d'euros.

Sur le seul deuxième trimestre, le résultat opérationnel ajusté baisse de 51% à 323 millions d'euros, le résultat net plonge de 61% à 82 millions et le chiffre d'affaires décélère de 3% à 11,35 milliards.

Pour cette période, 14 analystes interrogés par Inquiry Financial Europe AB anticipaient un résultat opérationnel ajusté de 285 millions d'euros, un résultat net de 146 millions et un chiffre d'affaires de 11,25 milliards. [ID:nLDE66Q17L]

Voir aussi:

* Communiqué des résultats: here

* Airbus termine le salon de Farnborough dans l'euphorie [ID:nLDE66L23I]

Edité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below