30 juillet 2010 / 06:23 / il y a 7 ans

LEAD 2 Schneider Electric relève son objectif, le titre monte

* Ebita en hausse de 44% au S1

* CA à +10,5% au S1

* L‘objectif de marge relevée pour 2010

(Actualisé avec précisions, cours, commentaire d‘analyste)

PARIS, 30 juillet (Reuters) - Schneider Electric (SCHN.PA) a relevé son objectif de marge pour 2010 après la publication vendredi d‘une croissance à deux chiffres de ses ventes au deuxième trimestre grâce aux performances des pays émergents qui devraient encore soutenir le groupe au second semestre.

Dans ce contexte, le numéro un mondial des équipements électriques basse tension et numéro deux pour la moyenne tension, affirme qu‘il devrait réaliser dans la deuxième partie de l‘année une progression du chiffre d‘affaires organique “globalement comparable à celle du premier semestre”.

Schneider Electric vise désormais une marge d‘Ebita de l‘ordre de 15,5% avant coûts de restructuration et impact de consolidation d‘Areva Distribution.

Jusqu’à présent, le groupe anticipait une amélioration de sa marge d‘Ebita à environ 14% avant coûts de restructuration et impact de l‘intégration d‘Areva Distribution, contre 12,9% en 2009 et 16% en 2008.

Schneider Electric prévoit que les gains de productivité industrielle et de réduction des fonctions support se situeront entre 500 et 550 millions d‘euros en 2010. Il évalue à environ 150 millions d‘euros le risque d‘inflation des coûts des matières premières pour cette année.

L‘action Schneider a réagi en hausse à cette publication gagnant 2,1% vers 10h00 à 88,2 euros, surperformant l‘indice CAC 40 qui perdait 0,3% dans le même temps. Depuis le début de l‘année, le titre a progressé d‘environ 5,7% après s’être adjugé plus de 54% sur l‘ensemble de 2009.

Chez CM-CIC, Ari Agopyan souligne que les performances du groupe sont supérieures aux attentes et reste à “accumuler” sur la valeur avec un objectif de cours de 103 euros.

UN GEARING DE 28,7%

L‘Ebita (résultat d‘exploitation moins amortissement des écarts d‘acquisition) avant coûts de restructuration et charges d‘intégration d‘Areva Distribution s’élève à 1.301 millions d‘euros au premier semestre, en augmentation de 44%.

Sa marge se trouve accrue de 3,6 points à 15,2%.

Le résultat net a été multiplié par deux à 735 millions d‘euros.

Le chiffre d‘affaires a augmenté de 10,5% au premier semestre à 8.571 millions d‘euros (+6,4% en organique), dont 4.661 millions au deuxième trimestre, soit une croissance organique de 10,2%.

Jean-Pascal Tricoire, président du directoire du groupe, explique que celui-ci a bénéficié “de la diversification de (ses) marchés finaux, les marchés industriels et les centres de données ayant été les premiers à rebondir”.

Il ajoute dans un communiqué que “les nouvelles économies poursuivent leur dynamique robuste avec une croissance à deux chiffres”.

La Chine est aujourd‘hui le deuxième marché du groupe derrière les Etats-Unis et devant la France.

À la suite de l‘accord signé en janvier par Alstom ASLO.PA et Schneider Electric avec Areva CEPFi.PA concernant l‘acquisition de sa filiale d’équipements de transmission et distribution, Areva T&D, Schneider Electric a finalisé la transaction et acquis l‘activité distribution d‘Areva T&D.

L‘impact financier de cette opération s’élève à 1.024 millions d‘euros, avant ajustements éventuels, est-il précisé dans le communiqué.

L‘activité sera consolidée au second semestre 2010. Elle devrait apporter un chiffre d‘affaires d‘environ 1,1 milliard d‘euros en 2010 et générer une marge d‘Ebita de l‘ordre de 5%, avant coûts d‘intégration et de séparation, soit un impact d‘environ -0,5 point sur la marge 2010 du groupe.

La transaction aura un impact relutif sur le bénéfice par action en 2010, avant coûts d‘intégration et de séparation. Ses coûts d‘intégration et de séparation sont estimés à 50 millions d‘euros environ pour cette année.

La dette nette de Schneider Electric s’élevait à 4.013 millions d‘euros après règlement de l‘acquisition d‘Areva Distribution. Au 30 juin, le ratio dette nette sur capitaux propres s‘inscrivait à 28,7%.

Noëlle Mennella, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below