29 juillet 2010 / 09:28 / dans 7 ans

MAN - Nette amélioration au T2, jugée insuffisante par le marché

MUNICH, 29 juillet (Reuters) - L‘allemand MAN (MANG.DE) a renoué avec la rentabilité dans les poids lourds en Europe au deuxième trimestre et prévoit une augmentation importante de ses prises de commandes sur l‘année, mais cela n‘a pas permis de satisfaire le marché.

En matinée, l‘action MAN perdait 2,3% à 71,28 euros dans un marché .GDAXI et un secteur .SXAP tous deux en hausse de 0,8%.

“Les premières impressions sur les résultats sont très positives mais il est également important de réaliser que de nombreux traders s‘attendaient à des chiffres encore meilleurs”, explique l‘un d‘entre eux, sous le couvert de l‘anonymat.

Nombreux d‘entre eux, ajoute-t-il, ont sans doute eu “des espoirs de croissance qui ne se sont par reflétés dans la réalité”.

Après la brusque chute de moitié de la demande de poids lourds l‘an dernier avec la crise économique mondiale, les constructeurs sont de nouveau optimistes. Ils ont le sentiment d‘avoir touché le point bas du cycle.

Le bénéfice d‘exploitation de MAN s‘est établi à 276 millions d‘euros au deuxième trimestre, supérieur aux 224 millions attendus par les analystes. Les prises de commande ont totalisé 3,7 milliards d‘euros.

La branche européenne de camions, MAN Nutzfahrzeuge, affiche un résultat d‘exploitation de 71 millions d‘euros, tandis que la filiale brésilienne, achetée à Volkswagen (VOWG_p.DE) l‘an dernier, affiche un REX de 96 millions d‘euros.

Les prises de commandes du deuxième trimestre chez MAN Nutzfahrzeuge ont bondi de 90% et portent sur 15.185 véhicules.

“Le groupe MAN pense poursuivre sa performance positive et, pour l‘exercice 2010, prévoit une augmentation importante des prises de commandes, une croissance du chiffre d‘affaires supérieure à plus de 10% et une rentabilité des ventes au niveau des six premiers mois”, lit-on dans le communiqué des résultats du groupe.

Le chiffre d‘affaires du premier semestre s‘est établi à 6,7 milliards d‘euros, contre 5,7 milliards un an auparavant.

MAN a par la suite indiqué viser une marge d‘exploitation comprise entre 6% à 10% dans les véhicules commerciaux entre 2011 et 2013.

Pour le groupe dans son ensemble, la marge d‘exploitation reste prévue à 8,5% sur 2011-2013 en moyenne, dans une fourchette de 6,5-10,5%.

Selon les chiffres publiés la semaine dernière par l‘association des constructeurs européens ACEA, les immatriculations des gros poids lourds commerciaux ont bondi de 17% en juin sur un an. Il s‘agit de la première augmentation mensuelle depuis deux ans.

Mardi, le leader du secteur Daimler Trucks (DAIGn.DE) a relevé sa prévision de bénéfice d‘exploitation pour 2010 pour la deuxième fois de l‘année, pour la porter à un milliard d‘euros, soit cinq fois plus que ce que la direction avait prévu à l‘origine en février.

Le concurrent suédois Scania SCVb.ST - qui, comme MAN, a Volkswagen pour actionnaire de référence - a dégagé une marge d‘exploitation record de 17% au deuxième trimestre, un niveau de rentabilité qu‘on trouve habituellement plutôt du côté d‘un constructeur de voitures de luxe comme Porsche (PSHG_p.DE) que chez un producteur de camions.

Christiaan Hetzner, Danielle Rouquié pour le service français, édité par Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below