Infineon - Le titre monte après un relèvement de prévisions

mercredi 28 juillet 2010 13h04
 

FRANCFORT, 28 juillet (Reuters) - Le titre du fabricant de semi-conducteurs Infineon (IFXGn.DE: Cotation) gagnait quelque 2% après avoir relevé pour la deuxième fois en quatre mois ses prévisions de résultats annuels après ceux enregistrés pour son troisième trimestre fiscal et ressortis au-dessus des attentes.

Vers 10h50 GMT, l'action prenait 2,02%, à 5,151 euros, après avoir atteint 5,22 euros en matinée.

Selon les données Thomson Reuters StarMine, l'action se négocie plus de 12 fois ses bénéfices attendus sur un an, alors que ses concurrents STMicroelectronics (STM.PA: Cotation) et Texas Instruments TXN.N s'échangent à hauteur de 10 fois leurs résultats prévus sur un an.

"Chapeau bas car non seulement, ils ont publié d'excellents résultats mais ils ont également relevé leurs prévisions", souligne un trader, qui estime que le titre pourrait atteindre 6,3 euros au cours des prochaines semaines.

A la faveur de la reprise enregistrée dans le secteur, Infineon a de nouveau relevé ses prévisions de résultats pour l'ensemble de son exercice qui clôturera fin septembre.

En l'espèce, le groupe prévoit désormais d'enregistrer une croissance de son chiffre d'affaires annuel comprise entre 45 et 50%, en tenant compte d'une parité euro/dollar d'un euro pour 1,30 dollar sur son dernier trimestre fiscal, et une marge annuelle dans le bas d'une fourchette allant de 13 à 19%.

En avril, le groupe avait déjà relevé ses perspectives en anticipant alors une croissance de son chiffre d'affaires supérieure à 30% par rapport à l'exercice 2009 et une marge combinée supérieure à 10%. (voir [ID:nLDE63R0B7])

"Nous avons parcouru un long chemin dans l'amélioration de la rentabilité et nous commençons maintenant à viser un objectif ambitieux de 15% de marge", a déclaré le directeur général du groupe allemand, Peter Bauer.

Sur son dernier trimestre, Infineon pense réaliser une croissance de son chiffre d'affaires séquentiel supérieure à 5% et une augmentation de sa marge opérationnelle de un à deux points de pourcentage.   Suite...