CONSENSUS Casino - CA T2 vu à +1,9%, ROC S1 à +2,8%

mardi 27 juillet 2010 19h36
 

 PARIS, 27 juillet Reuters) - Casino (CASP.PA: Cotation). Chiffre
d'affaires du deuxième trimestre 2010.
 Date et heure de publication : le 29 juillet à 7h30
 Réunion d'information        : le 29 à 10h00 
 
           (Nombre d'analystes interrogés : 10) 
             CA du groupe T2   CA France T2   ROC S1
 Moyenne      6.951             4.382          501,8
 Médiane      6.939             4.383          504
 Maximum      7.045             4.403          510
 Minimum      6.876             4.355          492
 T2 2009      6.823             4.321          488
 Variation 
 (moyenne)    +1,9%             +1,4%          +2,8%
 
 ACTIVITÉ : Cinquième distributeur français.   
 
 RAPPEL DES OBJECTIFS DE LA SOCIÉTÉ : Le 14 avril dernier
lors de la publication des ventes du premier trimestre, Casino
s'était dit "confiant" dans sa capacité à renforcer ses parts de
marché en France grâce à l'amélioration de la compétitivité en
matière de prix et l'accélération de l'expansion de ses formats
de proximité et de discount. 
 Il avait également évoqué son intention de poursuivre son
plan de cessions d'actifs d'un milliard d'euros et de réaliser
son objectif d'un ratio DFN/EBITDA inférieur à 2,2 à fin 2010.
(voir [ID:nL4358691L]). 
 Enfin, le groupe stéphanois avait indiqué que les marges
devraient rester stables en 2010 par rapport à leurs niveaux de
2009. Il a ajouté que les hypermarchés et Leader Price monteront
en puissance au deuxième semestre 2010.  
 
 CE QUE LE MARCHE ATTEND:  
 1 - Des commentaires sur les relais de croissance dont
dispose le groupe à l'international notamment dans les pays
émergents.
 Sur le premier semestre, la rentabilité des activités
internationales de Casino pourrait permettre de compenser le
recul de la marge opérationnelle attendue pour les activités
françaises. 
 Selon le consensus établi par cinq analystes, le ROC réalisé
en France se situerait à 324,2 millions d'euros au premier
semestre, en baisse de 4,1% sur un an.
  2 - Des indications concernant le redressement de Leader
Price et les perspectives de déploiement du nouveau concept de
la chaîne qui se rapproche du positionnement d'un supermarché
traditionnel.
 3 - Des informations sur les prochaines cessions d'actifs.
Le groupe doit encore vendre pour environ 300 millions d'euros
d'actifs d'ici la fin de l'année pour atteindre son objectif.
(Noëlle Mennella, édité par Cyril Altmeyer)