29 juillet 2010 / 06:17 / il y a 7 ans

LEAD 2 Eramet - Retour du profit au S1, perspectives incertaines

* Résultat net part du groupe à 175 millions d'euros au S1

* Redressement du ROC confirmé

* Perspectives du S2 incertaines, marchés volatils

* Acquisitions ciblées en vue

(Actualisé avec conférence de presse, cours de Bourse)

par Florent Le Quintrec

PARIS, 29 juillet (Reuters) - Eramet (ERMT.PA) prévoit une certaine volatilité de ses marchés au second semestre 2010 en raison de mouvements de déstockage attendus, ce qui rend "incertaines" ses perspectives d'activité pour les six prochains mois.

Le groupe minier a dit jeudi s'attendre à un ralentissement de la demande de manganèse au troisième trimestre du fait de la constitution excessifs d'alliages et de minerai en Chine. Il devrait être plus marqué que le ralentissement attendu de la production mondiale d'aciers, précise Eramet.

L'activité nickel, dont les prix ont légèrement baissé en juillet, devrait également souffrir de la baisse de production d'aciers inoxydables prévue au troisième trimestre.

Eramet manque aussi de visibilité pour le quatrième trimestre mais n'exclut pas de possibles bonnes surprises.

"Sur le T4, la visibilité est très faible et vous pouvez avoir un T4 beaucoup plus favorable qu'on ne l'attend, ce n'est pas à exclure (...) Cela fera toute la différence sur le niveau final du second semestre", a déclaré son PDG Patrick Buffet, lors de la conférence de présentation des résultats.

Si les prévisions du groupe pour les mois à venir sont prudentes, Eramet se dit néanmoins confiant à moyen et long terme, notamment grâce à la demande des pays émergents.

"L'industrialisation et l'urbanisation des pays émergents, la Chine et l'Inde, continueront à faire croître la demande des métaux d'alliages," a dit Patrick Buffet.

Il est aussi revenu sur le plan stratégique de développement d'Eramet et a notamment donné les objectifs de croissance organique "quasiment acquise" dans les années à venir.

Si les projets en cours se déroulent comme convenu, le groupe prévoit que sa production de manganèse augmente de 25% et peut-être même plus à horizon 2012, tandis que sa production d'alliages de manganèse devrait elle croître de 50% d'ici 2014.

Il a également annoncé une hausse de 27% de sa production de nickel et le chiffre d'affaires de sa division alliages devrait quand à lui connaître une croissance de 25% en 2014 par rapport à 2008.

Le plan stratégique d'Eramet prévoit également de nouvelles opérations de croissance externe.

"Eramet étudie différents projets d'acquisition ciblées dans nos métiers actuels et pour assurer sa diversification. On cherche activement des pistes d'acquisitions en ce moment", a dit le PDG, rappelant qu'en plus d'une trésorerie importante, le groupe disposait de 600 millions de lignes de crédit négociées avant la crise dans des conditions favorables.

Par ailleurs, Eramet, qui avait prévu 350 millions d'euros d'investissement en 2010, n'en a pour l'instant décaisser que 109 millions et indique qu'un effet de rattrapage important aura lieu au second semestre.

ÉCART ACCRU ENTRE ÉMERGENTS ET PAYS DÉVELOPPÉS

Le groupe minier a fait état au premier semestre d'un chiffre d'affaires de 1.788 millions d'euros, en hausse de 38% par rapport à la même période de 2009.

Le redressement annoncé du résultat opérationnel courant s'est confirmé pour ressortir à 341 millions d'euros, à comparer avec un excédent de 60 millions au second semestre 2009 et une perte de 223 millions lors des six mois précédents.

Le résultat net part du groupe est ressorti à 175 millions, contre une perte nette de 213 millions un an auparavant et une perte de 52 millions au second semestre 2009.

Les divisions manganèse et nickel ont profité d'une hausse de la demande et des prix. La division alliages n'a pas encore retrouvé ses niveaux d'avant-crise.

Les prix spot CIF Chine du minerai de manganèse ont atteint 7,9 dollars/dmtu en moyenne au premier semestre 2010 contre 4,7 dollars/dmtu en moyenne au premier semestre 2009. Les prix spot des alliages de manganèse ont progressé de 16%.

Les cours du nickel au LME ont augmenté de 81% au premier semsestre par rapport à la même période de 2009, à 9,62 dollars/livre.

Alors que l'activité mondiale a "fortement progressé au premier semestre", Eramet précise néanmoins que la reprise est restée plus limitée dans les pays développés.

"L'écart s'est (...) accentué entre d'une part les pays émergents, dont les économies ont retrouvé ou dépassé le niveau pré-crise, et d'autre part les économies développées, dont l'activité n'a pas retrouvé le niveau pré-crise malgré un rebond marqué", indique le groupe dans son communiqué. A fin juin 2010, la trésorerie nette d'Eramet s'élevait à 1.062 millions d'euros contre 946 millions fin 2009.

A la Bours de Paris, le titre Eramet cédait 1,4% à 220,00 euros à 13h10, soit une capitalisation boursière de près de 5,9 milliards d'euros. A ce cours, le titre affiche une quasi stabilité depuis le début de l'année.

Voir aussi:

* Le ralentissement en Chine affecte les sidérurgistes mondiaux [ID:nLDE66R1K9]

* ArcelorMittal prévoit un Ebitda en baisse au T3 [ID:nLDE66R0AA]

Avec Sybille de la Hamaide, édité par Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below