28 juillet 2010 / 05:45 / dans 7 ans

LEAD 2 Nexans - Une perte au S1 mais un bénéfice en vue sur 2010

* Nouvelle perte de 17 millions d‘euros au S1

* Recul du CA organique supérieur aux objectifs

* Objectif de marge opérationnelle de 4% atteint

* Bénéfice net et marge de 4,5% prévus pour 2010

* Le titre dégringole

(Actualisé avec propos du DG, réaction en Bourse, commentaire d‘analyste)

PARIS, 28 juillet (Reuters) - Nexans (NEXS.PA) a enregistré une nouvelle perte au cours des six premiers mois de l‘année mais compte dégager un bénéfice sur l‘ensemble de l‘exercice 2010 grâce à un rebond attendu des ventes au second semestre.

Le groupe table désormais sur une marge opérationnelle de 4,5% en 2010 après avoir atteint son objectif de 4% au premier semestre (contre 5,3% au S1 2009).

Son directeur général a toutefois indiqué lors d‘une conférence téléphonique qu‘une éventuelle amélioration de l‘environnement économique pourrait laisser espérer une meilleure rentabilité.

“La concrétisation d‘un certain nombre de contrats majeurs (...), un retour plus rapide que prévu à la normale dans la haute tension, une stabilisation voire une très légère reprise des prix dans le bâtiment pourraient nous permettre d’être un peu plus optimistes”, a dit Frédéric Michelland.

Le titre du premier fabricant mondial de câbles abandonnait 5,98% à 52,66 euros à 10h45, alors que l‘indice SBF120 .SBF120 prenait 0,47%.

Nexans, qui dit avoir constaté un changement clair de tendance au deuxième trimestre après les trois premiers mois de l‘année marqués par un recul de 11,1% de sa croissance organique, table pour 2010 sur des ventes comparables à celles de 2009 grâce au rebond des volumes.

Cette reprise devrait permettre de ramener le groupe “à une croissance organique ‘flat’ par rapport à l‘année 2009, avec un rebond sans doute plus marqué dans les activités d‘infrastructures”, a indiqué le directeur général.

Frédéric Michelland a également confirmé l‘ambition du groupe de réaliser des acquisitions dans les infrastructures d’énergies et prioritairement dans les pays émergents.

“On reste toujours à l’écoute d‘un certain nombre d‘opportunités. Aujourd‘hui il n‘y a rien sur ce front-là de suffisamment précis qui puisse m‘autoriser à en parler”, a-t-il dit.

Nexans, qui a poursuivi ses restructurations au premier semestre, dit avoir déjà réalisé la quasi totalité de son plan, avec notamment l‘annonce de la fermeture de deux usines au Brésil et en Italie, et “n‘a pas d‘autres projets” dans ce domaine pour le reste de l‘année.

Le groupe dit également avoir poursuivi la réduction de ses frais fixes de l‘ordre d‘une “vingtaine de millions d‘euros à périmètre comparable par rapport au premier semestre 2009”.

Par ailleurs, le groupe dit toujours observer une pression sur les prix sur certains segments de son activité, notamment dans le bâtiment, les lignes à haute tension aériennes et certains câbles, mais précise que ces segments représentent moins d‘un quart du chiffre d‘affaires du groupe.

PERTE AU S1 MAIS BÉNÉFICE EN 2010

Le premier fabricant mondial de câbles a fait état d‘un chiffre d‘affaires semestriel en repli de 5,3% en données organiques, à 2.100 millions d‘euros à cours des métaux non ferreux constants, un recul supérieur à son objectif de baisse de 4% à 5% annoncé à l‘issue du premier trimestre.

La marge opérationnelle ressort à 4% sur le premier semestre, comme annoncé lors de la publication du chiffre d‘affaires du premier trimestre. La perte nette part du groupe s’élève à 17 millions d‘euros, à comparer avec une perte de 57 millions d‘euros un an plus tôt.

“Après un premier trimestre difficile qui a affecté la rentabilité du semestre, le volume des ventes a progressé au cours des trois derniers mois, en particulier dans les industries qualifiées de début de cycle, telles que l‘automobile ou les réseaux locaux de données”, commente le directeur général de Nexans dans un communiqué.

Dans une note de recherche, Gilbert Dupont se dit déçu par le chiffre d‘affaires du groupe ainsi que par ses prévisions.

“Nexans a publié ce matin un CA S1 (...) en hausse de 0,6% mais en recul de 5,3% à pcc, soit en dessous de la guidance basse de la société (...) et en dessous de notre prévision d‘une baisse organique de 5,1%”, commente le broker, ajoutant que son objectif de 4,5% de marge opérationnelle en 2010 était décevante.

A fin juin 2010, la dette nette consolidée s’élevait à 277 millions d‘euros, contre 141 millions d‘euros au 31 décembre 2009, et Nexans table sur un niveau de dette à fin 2010 inférieur à celui du premier semestre.

Florent Le Quintrec, édité par Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below