August 2, 2010 / 6:00 AM / 7 years ago

LEAD 3 Air Liquide dope sa croissance et la part des émergents

6 MINUTES DE LECTURE

* Accélération de la croissance entre T1 et T2

* Augmentation de la part des pays émergents dans le CA

* Objectif maintenu d'une hausse du résultat net en 2010

* Confiance pour le S2, mais pas de prévision détaillée

* Nouveau plan stratégique sur cinq ans début décembre

(Actualisé avec cours de Bourse et précisions)

par Gilles Guillaume

PARIS, 2 août (Reuters) - Air Liquide (AIRP.PA) a confirmé lundi son objectif d'une hausse de son résultat net en 2010 après une accélération de la croissance de son chiffre d'affaires au deuxième trimestre, grâce notamment aux marchés émergents, qui a ramené l'activité à ses niveaux d'avant-crise. Le groupe, leader mondial des gaz industriels, a réalisé sur les six premiers mois de l'année un chiffre d'affaires de 6,52 milliards d'euros, en croissance de 9,7% sur un an en données publiées et de 6,3% en données comparables (hors effets de change et de gaz naturel).

Ce semestre traduit une accélération de la croissance au cours de la période, puisqu'au deuxième trimestre le chiffre d'affaires a grimpé de 7,4% sur un an en comparable, contre +5,2% au premier trimestre.

Dans l'activité gaz et services, la plus importante du groupe, la croissance a atteint 9,5% sur les six premiers mois de l'année.

"Au global, un solide premier semestre sur le plan opérationnel et sur le plan de la croissance présente et future, avec globalement une reprise des projets de développement, ce qui nous amène à maintenir notre objectif 2010, qui est une nouvelle croissance du résultat net sur la base des tendances que nous pouvons observer actuellement", a souligné le PDG d'Air Liquide, Benoît Potier, au cours d'une conférence de presse.

Le groupe a affiché sur les dix dernières années une croissance moyenne de 8% de son résultat net.

NOUVEAU PLAN STRATÉGIQUE EN FIN D'ANNÉE

Interrogé sur la deuxième partie de 2010, Benoît Potier s'est en revanche refusé à un pronostic plus précis, soulignant que le métier d'Air Liquide répond à des cycles plus longs.

"La dynamique qu'on a engagée est bonne (...) On est plutôt optimiste sur le moyen terme. En ce qui concerne la deuxième moitié de l'année, l'économie peut toujours se trouver dans une bande avec un peu de turbulences, mais qui n'auront rien à voir avec ce qu'on a connu, nous retrouvons donc une période un peu normale", a-t-il répondu.

A 12h25, l'action Air Liquide gagnait 0,86% à 87,11 euros, après avoir ouvert en baisse d'environ 2%. A la même heure, le concurrent allemand Linde (LING.DE), qui a publié des trimestriels supérieurs aux attentes, s'adjugeait plus de 3% à Francfort. (voir [ID:nLDE66T022])

"Le taux de croissance pour le premier semestre est supérieur chez Air Liquide, mais c'est de Linde qu'est venue la meilleure surprise", commente Peter Spengler, analyste chez DZ Bank. "De surcroît, il y a un effet valorisation, celle d'Air Liquide est bien supérieure à celle de Linde."

La dynamique observée au premier semestre s'explique par le retour de certains marchés matures à leurs niveaux d'avant la crise et par la vigueur de la demande des pays émergents. Ces derniers représentaient 18% du chiffre d'affaires d'Air Liquide à la fin juin, contre 16% fin 2009, et ce poids est appelé à continuer de croître.

Au total, le groupe a enregistré au premier semestre un nombre record de 13 démarrages d'unités de grande taille, et douze démarrages supplémentaires sont prévus au second semestre. Benoît Potier s'est déclaré confiant d'atteindre en 2010 la barre des deux milliards d'euros d'investissements, capex et acquisitions comprises. Les gains d'efficacité générés par le plan stratégique et d'économies Alma ont représenté 145 millions d'euros sur le semestre, et offert un effet de levier significatif sur le résultat opérationnel et le résultat net.

Le bénéfice net, part du groupe, a augmenté de 13,3% à 676 millions d'euros sur le semestre, tandis que la marge opérationnelle a progressé de 160 points de base à 16,6%, un niveau record pour Air Liquide.

Alma aura permis à Air Liquide d'économiser plus de 750 millions d'euros sur trois ans. Le plan stratégique pour 2011-2015 sera présenté début décembre.

A la fin du semestre, la dette du groupe se montait à 5,69 milliards d'euros, globalement stable par rapport aux 5,65 milliards affichés un an plus tôt. Par rapport à la fin 2009, l'endettement a augmenté de 800 millions, une hausse imputable pour plus de la moitié à la baisse de l'euro face au dollar, au yen et au yuan.

Avec Cyril Altmeyer, édité par Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below