26 juillet 2010 / 18:32 / dans 7 ans

LEAD 1 Icade-Cash flow en net recul au S1, hausse vue en 2011

* Icade proposera un acompte exceptionnel d‘au mois E4 au S2

* Cash flow courant par action en baisse de 21% à 1,62 euros

* Benefice net PDG à 906,2 mlns d‘euros, contre 111,5 mlns

* Forte croissance attendue du cash flow en 2011 et 2012

par Juliette Rouillon

PARIS, 26 juillet (Reuters) - Icade (ICAD.PA) a annoncé lundi un bénéfice net du premier semestre multiplié par plus de huit, grâce notamment à la cession de son pôle résidentiel, tandis que son cash flow net courant par action, affecté par la faible rentabilité de son pôle promotion, a reculé de 21%.

La filiale à 56% de la Caisse des Dépôts a précisé qu‘elle proposerait un acompte exceptionnel sur dividende d‘au moins quatre euros au second semestre, lié aux cessions de logements.

En février dernier, lors de la publication de ses résultats 2009, Icade avait annoncé un acompte “d‘environ quatre euros”.

La société foncière et de promotion souligne que l‘année 2010 sera “moins favorable” en termes de cash flow que 2009, mais que les années 2011 et 2012 devraient être des années “de forte croissance” du cash flow, grâce à la livraison de nombreux projets et à la reprise annoncée du marché de la promotion.

Elle publie un cash flow net courant par action de 1,62 euro au premier semestre 2010, contre 2,04 euros au premier semestre 2009, alors que son bénéfice net part du groupe a atteint 906,2 millions, fruit des cessions, contre 111,5 millions.

Icade précise avoir vendu en bloc 17.286 logements pour 1,18 milliard d‘euros au premier semestre et 3.852 logements pour 264 millions en juillet. Elle finalisera la vente de 2.294 logements sous promesse de vente d‘ici octobre pour 103 millions d‘euros.

Dans le même temps, la Compagnie la Lucette, acquise fin 2009, a été intégrée et retirée de la cote, précise la société.

Son actif net réévalué (hors droits) a baissé de 5% par rapport à fin 2009, à 80,30 euros, en raison d‘une valorisation prudente de ses activités de promotion et de services et de la distribution d‘un dividende de 3,25 euros en avril 2010.

Mais la valeur de son patrimoine atteignait 6,1 milliards fin juin, en hausse de 5% et de 1% à périmètre constant.

Son ratio “loan-to-value” (dette sur valeur des actifs) est ressorti à 38,3% fin juin, contre 35,8% fin décembre 2009.

Juliette Rouillon, édité par Benoît Van Overstraeten

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below