Pearson affiche sa confiance après des résultats solides au S1

lundi 26 juillet 2010 09h54
 

LONDRES, 26 juillet (Reuters) - Le groupe britannique de médias Pearson (PSON.L: Cotation) a annoncé lundi un relèvement de ses prévisions de résultats annuels après avoir livré un semestriel encourageant dans toutes ses filiales.

Pearson a dégagé un bénéfice par action ajusté semestriel de 16,6 pence contre 7,9 pence un an auparavant, ainsi que des ventes courantes en hausse de 7%, à 2,34 milliards de livres (2,8 milliards d'euros) grâce notamment au retour à la croissance des annonces publicitaires dans ses activités éducatives aux Etats-Unis et au Financial Times (FT).

Le groupe a annoncé lundi que son bénéfice par action ajusté devrait augmenter sur l'année d'environ 7%. Auparavant, Pearson avait dit anticiper une croissance de son bénéfice sous-jacent sans préciser le rythme attendu.

"Cela renforce notre confiance pour l'ensemble de l'année, ce qui nous permet d'améliorer nos perspectives et de relever nos prévisions", a dit Marjorie Scardino, directrice générale du groupe.

Pearson a déclaré rester prudent face aux pressions importantes sur les financements publics aux Etats-Unis et ailleurs, mais a dit s'attendre à continuer à gagner des parts de marché dans l'éduction et à maintenir des taux robustes de renouvellements pour le groupe FT.

La société a également relevé son dividende intérimaire de 7%, à 13 pence par action.

Pearson a aussi présenté les résultats financiers d'Interactive Data IDC.N, dont la vente de 3,4 milliards de dollars doit être finalisée au cours des prochaines semaines, comme ceux d'une activité non poursuivie.

McGraw-Hill MHP.N a annoncé la semaine dernière que ses ventes de livres d'écoles avaient ralenti avec la baisse des dépenses publiques de certains Etat américains, tandis que le spécialiste américain de l'éducation, Apollo Group (APOL.O: Cotation) a vu ses résultats trimestriels bénéficié d'un nombre plus élevé des inscriptions universitaires.

Vers 7h45 GMT, Pearson bondissait de 3,08%, alors qu'au même instant la Bourse de Londres .FTSE prenait 0,14%.

(Georgina Prodhan, Alexandre Boksenbaum-Granier pour le service français, édité par Nicolas Delame)