22 juillet 2010 / 17:50 / il y a 7 ans

SYNTHESE Eli Lilly et Bristol Myers battent le consensus

* Eli Lilly et Bristol Myers battent le consensus

* Eli Lilly relève ses prévisions annuelles, Bristol les maintient

* Les titres en hausse modérée à Wall Street

par Randell Pierson

NEW YORK, 22 juillet (Reuters) - Les laboratoires américains Eli Lilly (LLY.N) et Bristol-Myers Squibb (BMY.N) ont publié jeudi des résultats trimestriels supérieurs aux attentes, malgré un contrôle des prix plus étroit en Europe, les fluctuations des taux de change et les coûts liés à la réforme de la santé aux Etats-Unis.

Eli Lilly a tiré son épingle du jeu au deuxième trimestre, grâce à une maîtrise des coûts et un relèvement des prix aux Etats-Unis sur certaines de ses meilleures ventes.

Son concurrent Bristol-Myers Squibb a de son côté tiré parti de sa gestion des coûts et de taxes considérablement moins importantes.

A 17h47 GMT, Eli Lilly prenait 0,52% à 35,13 dollars, tandis que Bristol Myers avançait de 0,81% à 24,95 dollars.

Eli Lilly a affiché un bénéfice de 1,35 milliards de dollars (1,04 milliard d'euros), 1,22 dollar par action, contre 1,16 milliard de dollars, ou 1,06 dollar par titre à la même période de l'année précédente.

Hors exceptionnels, le bpa du groupe s'établit à 1,24 dollar par action, soit bien du consensus de 1,10 dollar établi Thomson Reuters I/B/E/S.

LES MARCHES RASSURÉS

Le chiffre d'affaires a bondi de 9% à 5,75 milliards de dollars, contre 5,58 milliards de dollars prévu par les marchés. La hausse n'aurait été que de 8% si le dollar n'avait pas été aussi faible.

"(Eli) Lilly bat le consensus sur le trimestre car ses ventes sont plus importantes qu'attendu, d'environ 3%, en grande partie grâce au Zyprexa et au Cymbalta", a expliqué Barbara Ryan, analyste à la Deutsche Bank.

Bristol-Myers a de son côté enregistré un bénéfice de 1,27 milliard de dollars, soit 53 cents par action, contre 1,17 milliard de dollars, soit 44 cents par titre un an auparavant. Hors exceptionnel, le groupe affiche un bpa à 54 cents, à peu de choses près ce que prédisait le consensus.

Les ventes du groupe ont progressé de 2% à 4,77 milliards de dollars, moins que les 4,86 milliards de dollars attendus.

Pour l'exercice fiscal en cours, Eli Lilly a relevé ses estimations de bénéfice 2010, à une fourchette allant de 4,50 à 4,65 dollars par action, hors exceptionnel, contre 4,40 à 4,55 dollars par action prévu initialement.

Bristol-Myers a quant à lui confirmé ses prévisions de bénéfice pour l'exercice 2010.

Selon Seamus Fernandez, analyste chez Leerink Swann, les résultats publiés par Eli Lilly, Bristol-Myers, Abbott Laboratories (ABT.N) ou encore Johnson & Johnson (JNJ.N) ont apaisé les craintes des investisseurs, qui s'inquiétaient de l'état du secteur pharmaceutique américain. (voir [ID:nLDE66K1B0] et [ID:nLDE66J1Z7])

"Les pires prévisions concernant les prix internationaux, les taux de change et la réforme du système de santé ne se réalisent pas," ajoute l'analyste.

Selon lui, les investisseurs peuvent être rassurés par ces facteurs macroéconomiques et se focaliser davantage sur les fondamentaux de chaque groupe.

Catherine Monin pour le service français, édité par Nicolas Delame

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below