Fiat - Bénéfice doublié au T2, le calendrier de scission fixé

mercredi 21 juillet 2010 08h40
 

MILAN, 21 juillet (Reuters) - Le constructeur automobile italien Fiat FIA.MI a largement dépassé le consensus en multipliant son bénéfice par deux au deuxième trimestre, à la faveur d'une baisse de ses coûts et d'une hausse des ventes de ses produits les plus chers.

Fiat, présent à 20% dans le capital de l'américain Chrysler, a annoncé qu'il allait sans doute demander à ses actionnaires de valider la séparation de ses activités industrielles et automobiles le 16 septembre et que l'opération démarrerait le 1er janvier.

Le groupe turinois a déclaré mercredi que le bénéfice d'exploitation avait progressé à 651 millions d'euros contre 310 millions un an auparavant. Le chiffre d'affaires est quant à lui ressorti en hausse de 12,5% à 14,8 milliards d'euros.

Les analystes anticipaient en moyenne un bénéfice à 380 millions d'euros, selon un consensus réalisé par le constructeur lui-même.

Fiat a expliqué avoir bénéficié d'une "amélioration sensible de la marge d'exploitation, à 4,4%, grâce à une hausse des volumes, l'amélioration du mix des ventes et aux mesures de maîtrise des coûts.

L'endettement industriel a reculé d'un milliard d'euros à 3,7 milliards tandis que les liquidités ont progressé à 13,5 milliards d'euros contre 11,2 milliards à la fin du premier trimestre.

"Il est fortement probable que Fiat relève ses objectifs pour 2010 lors de l'annonce des résultats du troisième trimestre", explique le groupe.

(Jo Winterbottom, Nicolas Delame pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten)