20 juillet 2010 / 07:47 / il y a 7 ans

LEAD 1 Ryanair - Le volcan islandais a pénalisé les résultats

* Bénéfice net de E93,7 mlns au T1, après une charge de E50 mlns liée aux cendres du volcan islandais

* Maintien d'une hausse attendue de 10 à 15% du bénéfice annuel

* C.A. en hausse de 16%, à 896,8 mlns d'euros au T1

* Hausse du titre en Bourse

par Andras Gergely

DUBLIN, 20 juillet (Reuters) - La compagnie irlandaise à bas coûts Ryanair (RYA.I) a publié mardi un bénéfice en baisse de 24% pour son premier trimestre fiscal en raison des perturbations sur le trafic aérien imputables au nuage de cendres qui a parcouru l'Europe.

Le numéro un européen du "low cost" a dit avoir dégagé un bénéfice net de 93,7 millions d'euros à fin juin, après la prise en compte d'une charge de 50 millions d'euros attribuée à l'annulation de près de 10.000 vols en avril et mai.

"Malgré ces perturbations liés au nuage de cendres volcaniques, Ryanair continue d'accroître son trafic, ses rendements et ses bénéfices, alors que la plupart de nos concurrents réduisent leur capacité et publient des pertes", a souligné dans un communiqué Michael O'Leary.

En données ajustées, le bénéfice ressort en hausse de 1% à 138,5 millions d'euros, contre une prévision de 118,6 millions d'euros établie par le courtier Davy.

Ryanair a dit maintenir ses prévisions annuelles d'une hausse comprise entre 10% et 15% de son bénéfice net, de 350 à 375 millions d'euros.

Cette prévision exclut l'impact de la charge de 50 millions d'euros liée au nuage de cendres.

Le groupe irlandais, qui lutte avec Deutsche Lufthansa (LHAG.DE) pour la place de première compagnie aérienne européenne en termes de capitalisation boursière, a dit que son chiffre d'affaires trimestriel avait crû de 16%, à 896,8 millions d'euros et a rappelé son projet de verser son premier dividende en octobre.

La plus grande partie de la croissance de Ryanair, qui est en train de réduire ses capacités à Dublin en raison d'une taxe touristique mise en place l'an dernier, provient du continent européen.

Vers 7h35 GMT le titre gagnait 1,61%, à 3,84 euros à la Bourse de Dublin, après avoir bondi de plus de 4,2% dans les premiers échanges.

Nicolas Delame et Alexandre Boksenbaum-Granier pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below