July 22, 2010 / 11:07 AM / 7 years ago

LEAD 2 Nokia - Baisse des bénéfices au T2, le DG sous pression

6 MINUTES DE LECTURE

* Baisse du BPA conforme aux attentes ajusté à E0,11 au T2

* Le DG demande l'arrêt des rumeurs sur son départ

* Le titre gagne plus de 3%, surperforme le secteur

(actualisé avec déclarations et précisions)

HELSINKI, 22 juillet (Reuters) - Nokia NOK1V.HE a fait état jeudi d'une forte baisse de son bénéfice au deuxième trimestre, accroissant un peu plus la pression sur son directeur général en difficulté, Olli-Pekka Kallasvuo.

Le groupe finlandais, qui fabrique un téléphone portable sur trois vendus dans le monde, a procédé au cours du trimestre à deux avertissements sur résultats et à un remaniement de sa direction alors qu'il peine à suivre le rythme imposé par Apple APPL.O dans les smartphones.

On a appris cette semaine que Nokia cherchait un remplaçant pour Olli-Pekka Kallasvuo, qui a passé plus de la moitié de sa vie dans l'entreprise. Celui-ci pourrait même être écarté de ses fonctions dès ce mois-ci, selon le Wall Street Journal.

Un porte-parole de Nokia a refusé de dire après la publication des résultats si le directeur général conservait le soutien du conseil d'administration.

Agé de 57 ans, Olli-Pekka Kallasvuo qui est marié à une avocate de longue date du groupe finlandais, a demandé à ce que cessent les rumeurs sur son départ.

"Il y a eu beaucoup de rumeurs sur ma position, sur moi-même, au cours des dernières semaines et cela n'est pas bon pour Nokia et doit prendre fin d'une manière ou d'une autre", a-t-il dit sur la chaîne de télévision CNBC.

A 13h15 GMT, l'action Nokia gagnait 3,2% à 7,215 euros tandis que l'indice Stoxx 600 des valeurs technologiques européennes .SX8P prenait 1,5%.

"La question du changement de management est plus importante pour le cours de l'action que les résultats en ce moment", commente Thomas Langer, analyste à WestLB.

La Concurrence S'intensifie

Le bénéfice par action hors éléments exceptionnels a chuté de 27% comme prévu pour tomber à 0,11 euro par action.

Nokia avait prévenu le 16 juin que les ventes et les bénéfices de sa division de téléphones portables seraient inférieurs à ce qui était jusque-là anticipé, le groupe ayant été contraint de réduire fortement ses prix pour faire face à la concurrence de l'iPhone d'Apple et des téléphones utilisant le système d'exploitation de Google (GOOG.O). (voir [ID:nLDE65F1G3])

Olli-Pekka Kallasvuo, qui est appelé "OPK" à l'intérieur du groupe, a précisé que Nokia misait sur le N8, son premier téléphone utilisant le nouveau logiciel Symbian, qui devrait offrir aux utilisateurs une expérience supérieure à tous les autres smartphones jusque-là fabriqués par l'entreprise.

"OPK dit que le N8 va apporter la meilleure expérience utilisateur jamais expérimentée avec Symbian. C'est bien mais qu'en est-il de cette expérience incomparable par rapport à la concurrence ? C'est ce qui compte et nous ne pensons pas que cela sera suffisant", souligne Carolina Milanesi, analyste chez Gartner.

Nokia a précisé que sa marge opérationnelle de sa division de téléphonie mobile avait chuté à 9,5% au deuxième trimestre et prévenu que cette tendance pourrait se poursuivre au troisième trimestre. En l'espèce, le groupe table sur une marge opérationnelle non-IFRS de sa division mobiles et services comprise entre 7% et 10% au troisième trimestre 2010. Nokia s'attend en outre à ce que sa part de marché en volumes reste stable en 2010 par rapport à l'an dernier.

"Ce qui est légèrement préoccupant c'est la prévision de marge pour le T3 (...) Maintenant, tout va dépendre du quatrième trimestre. La concurrence s'intensifie", souligne Kulbinder Garcha de Crédit suisse.

Le N8, qui devrait être commercialisé à la fin du trimestre en cours, sera en compétition avec le dernier iPhone d'Apple et les "google-phones" de Samsung (005930.KS) et Sony Ericsson (6758.T)(ERICb.ST) au quatrième trimestre qui est stratégique avec les vacances de Noël.

L'action Nokia a dégringolé d'environ 20% depuis le début de l'année, sous-performant nettement l'indice des valeurs technologiques qui a gagné 7%.

Pour un graphique sur les parts de marché dans les smartphones : r.reuters.com/xux88m

Avec Terhi Kinnunen et Georgina Prodhan et Ian Smith à Londres, Alexandre Boksenbaum-Granier et Gwénaëlle Barzic pour le service français, édité par Danielle Rouquié

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below