Glaxo/Avandia- Charge de £1,57 md pour régler le gros du dossier

jeudi 15 juillet 2010 12h09
 

par Ben Hirschler

LONDRES, 15 juillet (Reuters) - GlaxoSmithKline (GSK.L: Cotation) pense inscrire une charge de 1,57 milliard de livres (1,88 milliard d'euros) au deuxième trimestre après avoir réglé la plus grande partie des poursuites liées à son traitement du diabète Avandia.

Cette charge couvrira non seulement l'Avandia mais également d'autres contentieux de longue date, comme ceux liés à son ancienne usine Cidra de Porto Rico - 500 millions de livres pour ce dernier - ou à son antidépresseur Paxil. Après impôt, elle représentera un coût de 1,35 milliard de livres.

Une porte-parole du laboratoire a expliqué que cette charge s'ajoutait à la provision pour risque juridique de 2,3 milliards de livres figurant déjà au bilan.

L'annonce de cette charge, qui représente à peu près 2,5% de la capitalisation boursière du groupe pharmaceutique britannique, a ralenti un rally anticipé de l'action après que les Etats-Unis ont accepté de maintenir l'Avandia sur le marché moyennant un nouvel avertissement sur les risques cardiaques.

L'action Glaxo gagnait 1,57% en fin de matinée, tandis que l'indice des pharmaceutiques européennes progressait de 0,57%. L'action cotée à New York avait gagné 1,76% mercredi.

Glaxo n'a pas précisé combien il provisionnerait pour régler les différents contentieux Avandia, affirmant que les modalités de réglement étaient confidentielles.

Certains analystes craignaient que l'ardoise atteigne les six milliards de dollars mais la décision favorable rendue pour l'Avandia aux USA et le fait que les derniers règlements effectués aient apparemment été raisonnables font que beaucoup à présent voient plutôt un chiffre proche du milliard de dollars.

  Suite...