Maurel & Prom table sur un redéploiement de "l'onshore" /PDG

lundi 12 juillet 2010 08h43
 

PARIS, 12 juillet (Reuters) - Le pétrolier français Maurel & Prom (MAUP.PA: Cotation) table sur un redéploiement de la production pétrolière sur terre au détriment de l'offshore après la marée noire causée par la fuite d'un puits BP (BP.L: Cotation) dans le golfe du Mexique, estime son PDG Jean-François Hénin dans La Tribune de lundi. "Toutes les sociétés petites et moyennes vont être obligées d'abandonner l'exploration et la production offshore profond. Aucune d'entre elles ne sera en effet capable d'affronter les conséquences financières d'éventuels dommages écologiques", déclare Jean-François Hénin au quotidien économique.

"Les programmes d'exploration offshore vont incontestablement se ralentir, ajoute-t-il. Et les relations entre les compagnies pétrolières et les sociétés de services vont se tendre sur la question du partage des responsabilités."

Il dit s'attendre à des conséquences pour la production "dans les années 2015/2020".

"[Cela] devrait remettre au goût du jour la théorie du "peak oil" de plafond de la production", estime-t-il.

Le PDG ajoute que l'incident BP le conduit à penser que les cours du pétrole devraient se maintenir "à un niveau élevé à moyen terme". Il ne cite toutefois pas de chiffre.

Le PDG de Maurel & Prom dit ne pas croire à une OPA à court terme sur BP, en raison du montant vraisemblablement important et non encore totalement connu des indemnités relatives à la marée noire que devra verser BP.

"L'incertitude quant au montant total des dommages que le groupe devra régler constitue une redoutable 'poison pill'!", estime Jean-François Hénin.

(Marie Mawad, édité par Danielle Rouquié)