8 juillet 2010 / 17:34 / il y a 7 ans

LEAD 1 K&B attend une nette amélioration de ses résultats 2011

* Les résultats de 2010 encore impactés par la crise

* CA du S1 en baisse de 7,6% à 385,7 millions d'euros

* Réservations +55% au S1, portefeuille foncier +50% en un an

* Taux de marge brute : 17,1% au S1 contre 12,9% au S1 2009

* Le gouvernement prépare une mesure d'aide à l'accession à la propriété, pas seulement pour les 1ers acheteurs

par Juliette Rouillon

PARIS, 8 juillet (Reuters) - Kaufman & Broad (KOF.PA) attend une nette amélioration de ses résultats en 2011, après une année 2010 qui sera encore impactée par la crise, a déclaré jeudi son PDG à Reuters.

Après avoir été durement affecté en 2008 et 2009, le promoteur de logement est redevenu bénéficiaire début 2010.

Mais ses marges, affectées par des ventes de programmes de logements à bas prix en vue d'écouler ses stocks, restent faibles et devraient le rester tout au long de l'année 2010, a précisé jeudi Guy Nafilyan lors d'un entretien.

"L'ensemble de l'exercice 2010 sera toujours marqué par le poids des opérations anciennes", a-t-il dit. "Nous préparons surtout une bonne année 2011, compte tenu de la forte progression de l'activité commerciale au premier semestre 2010."

K&B a vu ses réservations progresser de 55% au premier semestre à 675 millions d'euros, tout en reconstituant son portefeuille foncier, qui a progressé de 50% en un an.

Pour le premier semestre, K&B annonce un taux de marge de 17,1% contre 12,9% au premier semestre 2009 et un résultat opérationnel de 19,4 millions d'euros, contre 0,3 million.

"Les nouvelles opérations commerciales que nous lançons depuis début 2010 portent une marge brute d'environ 20%", a déclaré Guy Nafilyan. Avant la crise, le taux de marge brute se situait à 19%.

K&B a annoncé un recul de 7,6% de son chiffre d'affaires au premier semestre 2010, à 385,7 millions d'euros et un bénéfice net de 2,3 millions d'euros après une perte de 27,5 millions.

Le promoteur vise toujours à améliorer ses parts de marché afin d'atteindre 10% dans les plus grandes villes de France.

"Notre stratégie est continuer à nous développer dans les grandes villes de France", a déclaré Guy Nafilyan, sans exclure de participer à la concentration du secteur à moyen terme.

Edité par Cyril Altmeyer

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below