8 juillet 2010 / 11:07 / dans 7 ans

LEAD 4 Renault plus optimiste pour le marché automobile

* Ventes 1,35 mln d‘unités au S1, PDM +0,2 pt à 3,9%

* Marché mondial attendu en hausse d‘environ 8%

* Marché européen vu en recul de 7-9% en 2010 contre -10% auparavant

* PSA a annoncé mercredi un bond de ses ventes au S1 et confirmé attendre une baisse de 9% du marché européen

(Actualisé avec évolution du marché russe, cours de clôture)

par Helen Massy-Beresford et Marie Testard

BOULOGNE-BILLANCOURT (Hauts-de-Seine), 8 juillet (Reuters) - Renault (RENA.PA) a relevé ses prévisions d’évolution du marché automobile en 2010, après avoir annoncé jeudi une hausse de ses ventes et de ses parts de marché au premier semestre grâce au lancement de nouveaux modèles.

Le deuxième constructeur automobile français derrière PSA Peugeot Citroën (PEUP.PA), numéro quatre mondial si l‘on inclut Nissan (7201.T) et numéro trois si l‘on ajoute le récent partenariat avec Daimler (DAIGn.DE), table désormais sur une baisse limitée à 7-9% du marché européen en 2010 contre un recul de 10% attendu auparavant.

Il a également dit anticiper une hausse de 8% du marché mondial, soutenu par la croissance des émergents.

Les ventes mondiales de Renault ont fait un bond de 21,6% au premier semestre à 1.347.169 unités, ce qui a permis au constructeur d‘accroître de 0,2 point sa part de marché mondiale sur un an, qui atteint ainsi 3,9%.

En Europe, le groupe a vu également ses ventes progresser de 21,6%, ce qui se traduit par une hausse de 1,8 point de sa part de marché à 10,8%.

La part de marché de Renault a progressé dans 12 de ses 15 principaux marchés, avec toutefois un recul en Allemagne, le premier marché européen.

Au premier semestre, le groupe a lancé ses modèles Mégane Coupé-Cabriolet et Fluence, un nouvel utilitaire Master, tandis que sa filiale roumaine Dacia a lancé le Duster, un 4x4 “low cost” de la famille Logan, et Renault Samsung, la filiale coréenne, la nouvelle SM5.

“En Europe, le marché devrait poursuivre la tendance baissière constatée depuis le mois d‘avril avec l‘arrêt des systèmes de primes à la casse et le renforcement des plans d‘austérité dans plusieurs pays”, explique le groupe dans un communiqué. “Les pays hors Europe devraient poursuivre leur progression basée notamment sur des fondamentaux économiques plus favorables.”

Ce léger regain d‘optimiste s‘explique notamment par une meilleure résistance que prévu du marché allemand, où la prime à la casse a été supprimée en septembre dernier, et par la vigueur des marchés espagnol et britannique.

Le maintien des primes à la casse dans certains pays, notamment en Russie, a également soutenu les ventes de Renault, a souligné Jérôme Stoll, directeur commercial du groupe, lors d‘une conférence de presse.

En France, elle a été réduite le 1er janvier de 1.000 à 750 euros et ramenée à 500 euros ce mois-ci.

Les constructeurs s‘attendent toujours à une baisse de leurs ventes au second semestre, en raison de la disparition progressive de ces primes et des incertitudes économiques qui incitent les acheteurs potentiels à la prudence.

OPTIMISME SUR LA RUSSIE

Jérôme Stoll a dit anticiper une solide croissance sur le marché automobile russe cette année, avec environ 1,8 million d‘unités vendues par le groupe.

Les analystes s‘attendaient à ce que la Russie ravisse à l‘Allemagne la place de premier marché européen, mais les ventes y ont été divisées par deux en 2009. “Ce marché était descendu à un niveau anormalement bas”, a noté Jérôme Stoll.

Les ventes de voitures ont bondi de 45% en juin dernier en Russie, selon les chiffres publiés jeudi par l‘AEB, une association regroupant les entreprises étrangères présentes en Russie.

La création en mars dernier d‘une prime à la casse en Russie a incité Renault à revoir ses perspectives pour ce marché.

“On est très bien orienté sur le marché russe aujourd‘hui avec un marché qui est plutôt en croissance et dont on pense qu‘il va continuer à croître en 2011 et certainement après”, a ajouté Jérôme Stoll, ajoutant que le marché russe pourrait atteindre 2,4 ou 2,5 millions d‘unités dans les années à venir.

Ce redressement du marché russe a profité notamment à AvtoVAZ (AVAZ.MM), le fabricant de la Lada dont Renault détient 25% du capital, en quasi-faillite l‘an dernier. Les ventes de Lada ont bondi de 77% le mois dernier.

Renault entend également tirer partie de la croissance des marchés émergents, notamment en Inde où l‘alliance Renault-Nissan vient de signer un accord avec Bajaj Auto (BAJA.BO) pour la construction d‘un nouveau véhicule. [ID:nWEA8924]

L‘action Renault a clôturé jeudi en hausse de 2,91% à 33,08 euros, superformant l‘indice sectoriel européen .SXAP (+0,06%). Le titre a perdu 8,6% depuis le début de l‘année.

PSA (PEUP.PA), qui a annoncé mercredi un bond de 16,9% de ses ventes au premier semestre (Voir [ID:nLDE6651NQ]), a terminé pour sa part en hausse de 2,05% à 22,65 euros (-4,3% depuis début janvier).

Avec la contribution de Cyril Altmeyer, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below