LEAD 1 Air France va supprimer 4.109 emplois en 2010-2012

lundi 5 juillet 2010 19h22
 

* Pas de licenciement sec

* Nouveau rendez-vous avec les syndicats cet automne

PARIS, 5 juillet (Reuters) - Air France, qui a accusé une perte record l'an dernier, prévoit de supprimer 4.109 emplois sur la période 2010-2012 afin de répondre à la crise du transport aérien.

Lors d'un Comité central d'entreprise, qui se tenait lundi, la direction générale du groupe a précisé que ce plan, qui ne concerne que le personnel au sol, en particulier administratif, ne prévoyait aucun licenciement sec, ni de clause de mobilité géographique obligatoire.

"Dans le cadre de notre plan de gestion prévisionnelle des emplois, 4.109 personnes équivalent plein-temps devraient quitter la compagnie d'ici 2013", a déclaré une porte-parole de la compagnie, confirmant ainsi un chiffre communiqué initialement par le syndicat CFDT.

Ce chiffre inclut le plan de départ volontaire de 1.885 personnes (1.184 en équivalent temps plein) d'ici décembre 2010, qui avait déjà été annoncé par la direction. La compagnie, qui appartient au groupe Air France-KLM (AIRF.PA: Cotation), a déjà passé à ce titre une provision de 148 millions d'euros lors de l'exercice 2009-2010 qui s'est achevée le 31 mars dernier.

Très affecté par la récession l'an passé, le groupe Air France-KLM a accusé pour 2009-2010 une perte opérationnelle courante record de 1.285 millions d'euros, soit 3,5 millions d'euros par jour, à comparer à une perte de 186 millions en 2008-2009. La perte nette est ressorti à 1.559 millions contre une perte de 811 millions un an plus tôt.

Air France-KLM, qui prévoit un retour à l'équilibre opérationnel en 2010-2011, emploie au total 103.000 salariés, dont 63.000 chez Air France.

Un nouveau rendez-vous est prévu cet automne avec les syndicats pour modifier éventuellement ce plan en fonction de l'évolution de la conjoncture dans le transport aérien.

(Jean-Michel Bélot, édité par Wilfrid Exbrayat)