Sainsbury gagne des parts de marché dans un contexte difficile

mercredi 16 juin 2010 09h16
 

LONDRES, 16 juin (Reuters) - J Sainsbury (SBRY.L: Cotation), troisième distributeur britannique, a dit gagner des parts de marché en dépit de la plus faible progression enregistrée en cinq ans de son chiffre d'affaires à périmètre comparable, en raison de la baisse des prix alimentaires et de la hausse des carburants.

Le groupe, dont les concurrents plus gros sont Tesco (TSCO.L: Cotation) et Asda (groupe Wal-Mart (WMT.N: Cotation)), a indiqué mercredi bénéficier d'une meilleure performance qu'attendu de ses nouveaux points de vente ainsi que d'une bonne croissance de ses ventes en lignes et de son activité dans les produits non-alimentaires.

Pour autant, le distributeur s'est fait l'écho de ses concurrents en avertissant que l'environnement resterait difficile, tandis que son directeur général, Justin King, a déclaré sur la chaîne de télévision ITV que la croissance devrait rester à des niveaux "très faibles" au prochain trimestre.

Sainsbury, qui gère environ 525 supermarchés et 300 magasins de proximité, a dit que le chiffre d'affaire de ses magasins ouverts depuis au moins un an avait augmenté de 1,1% hors carburant, mais en tenant compte de la TVA, sur les 12 semaines closes au 12 juin, qui correspondent à son premier trimestre fiscal.

Ce chiffre est en grande partie conforme aux attentes des analystes interrogés par Reuters ainsi qu'à celui présenté par Tesco mardi, bien que ce dernier n'ajuste pas ses résultats avec une règle comptable prenant en compte les cartes de fidélité, qui, selon les analystes, aurait légèrement affaibli la croissance du groupe. (voir [ID:nLDE65E0DP])

Sainsbury a rappelé que les chiffres enregistrés l'an dernier pour la même période avaient été particulièrement solides.

Sainsbury a en outre indiqué que son chiffre d'affaires à périmètre comparable en tenant compte du carburant a augmenté de 4,6%, alors que l'ensemble de l'activité du groupe a progressé de 7,6%.

A l'ouverture de la Bourse de Londres .FTSE, le titre gagnait 1,17%, à 328,2 pence, alors qu'un trader estimait quelques instants auparavant que l'action pourrait gagner 2%. Au même instant l'indice Stoxx des distributeurs européens prenait 0,37%.

(Mark Potter avec James Davey et Jon Hopkins, Alexandre Boksenbaum-Granier pour le service français, édité par Gwénaëlle Barzic)