Ce n'est pas le bon moment pour vendre la Coface /DG de Natixis

mardi 15 juin 2010 07h43
 

PARIS, 15 juin (Reuters) - Natixis (CNAT.PA: Cotation) estime que ce n'est pas le bon moment pour se désengager de la Coface, même si le redressement de l'assureur crédit est en bonne voie, déclare Laurent Mignon, le directeur général de Natixis, dans La Tribune de mardi.

BPCE, la maison mère de la banque Natixis, a annoncé en février qu'elle lançait une réflexion stratégique concernant le statut de la Coface, pour l'instant filiale à 100% de Natixis. "Son redressement est en bonne voie. Notre priorité est de poursuivre cette action", répond Laurent Mignon à une question sur la Coface.

"La période actuelle, marquée par l'incertitude sur la croissance économique, n'est pas propice pour valoriser au mieux Coface. Ce n'est pas forcément le bon moment pour se désengager. Nous ne sommes pas pressés et d'ailleurs nous n'avons pas établi de calendrier", ajoute-t-il.

Le titre Natixis a clôturé lundi en hausse de près de 2%, à 3,676 euros.

Voir aussi :

* Coface - Les scénarios sont ouverts, y compris le statu quo [ID:nLDE64I0OX]

(Marie Mawad, édité par Dominique Rodriguez)