BP étudie plusieurs possibilités pour son dividende selon son DG

vendredi 11 juin 2010 09h28
 

11 juin (Reuters) - BP (BP.L: Cotation) étudie la possibilité de réduire ou reporter le paiement du dividende versé au titre du deuxième trimestre face à la colère de l'opinion publique sur sa gestion de la marée noire dans le golfe du Mexique, annonce le directeur général du groupe, Tony Hayward, dans un entretien au Wall Street Journal.

"Nous envisageons toutes les possibilités pour le dividende. Mais aucune décision n'a été prise", a déclaré Tony Hayward au quotidien financier américain.

Le pétrolier doit annoncer son dividende du deuxième trimestre le 27 juillet.

Le conseil d'administration pourrait aussi envisager de verser tout ou partie du dividende en titres, écrit le WSJ.

Dans les premiers échanges, BP gagne 1,5% à 371 pence dans un marché .FTSE en hausse de 0,3%.

BP cherche à apaiser l'opinion publique américaine après que des scientifiques américains ont estimé que la fuite sous-marine a pu s'effectuer à un rythme atteignant 40.000 barils par jour, soit le double de l'évaluation précédente. [ID:nLDE6592KY]

Le "speaker" de la Chambre des représentants, Nancy Pelosi, a mis en cause jeudi l'"intégrité" de BP et lui a demandé de suspendre son dividende pour être sûr que les victimes de la marée noire soient complètement indemnisées.

Une plate-forme pétrolière de la société Transocean (RIGN.S: Cotation), sous contrat avec BP, a explosé et pris feu le 20 avril alors que le personnel mettait la touche finale à un puits sous-marin, à environ 1,6 kilomètre de profondeur. Elle a coulé deux jours plus tard.

L'accident, qui a fait 11 morts, a déclenché une gigantesque nappe de pétrole qui menace de causer un désastre économique et écologique le long des côtes américaines du golfe du Mexique.

(Sakthi Prasad à Bangalore, Danielle Rouquié pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten)