7 juin 2010 / 07:52 / il y a 7 ans

RPT LEAD 1 Prudential/AG - Accélération de la croissance du C.A.

* Chiffre d'affaires sur cinq mois en hausse de 27% * Le DG Tidjane Thiam devrait présenter ses excuses

* Appels à la démission du DG et du président

(Répétition en raison de multiples mastics techniques dans des retours de paragraphes)

LONDRES, 7 juin (Reuters) - Prudential a fait état lundi d'une accélération de la croissance de son chiffre d'affaires, tentant ainsi d'apaiser des actionnaires mécontents de l'échec de la tentative d'achat de la filiale asiatique AIA de l'américain AIG (AIG.N).

L'assureur britannique, dont les actionnaires se réunissent en assemblée générale annuelle, affiche un chiffre d'affaires en hausse de 28% en avril et en mai, à comparer à une croissance de 26% au premier trimestre.

Sur cinq mois, le chiffre d'affaires atteint 1,355 milliard delivres, en hausse de 27% sur la période comparable de 2009. Le chiffre d'affaires de la division asiatique a bondi de 33% à 579 millions de livres sur cette période.

"Tout au long de la période qui a vu notre proposition de transaction avec AIA, nos affaires ont continué d'enregistrer de fortes performances, surtout en Asie et aux Etats-Unis", déclare le directeur général Tidjane Thiam dans un communiqué.

L'échec du dossier AIA pousse certains actionnaires à réclamer le départ de Tidjane Thiam et leur voix risque de se faire entendre lors de l'assemblée générale. L'opération avortée areprésenté 450 millions de livres (543 millions d'euros) d'honoraires de conseil et autres frais.

Le gérant de fonds britannique Schroders (SDR.L), l'un des grands actionnaires de Prudential, a publiquement réclamé la démission de Tidjane Thiam mais d'autres investisseurs ont déclaréà Reuters vendredi que c'était prématuré de le pousser vers la porte de sortie.

"VRAIMENT NAVRE"

Tidjane Thiam, qui avait lancé le projet de rachat d'AIA en mars alors qu'il était en place depuis moins de six mois, devrait présenter ses excuses aux actionnaires ce lundi, estiment les observateurs. Il l'a déjà fait vendredi. "Je suis vraiment navré que nous ayons dû dépenser de l'argent sans aboutir", a-t-il déclaré à Bloomberg Television.

Le président de Prudential Harvey McGrath, que certains investisseurs veulent également voir partir, a dit vendredi au Financial Times que la grande majorité des actionnaires soutenait la direction.

Certains d'entre eux devraient voter contre le rapport des rémunérations, surtout celles versées à certains responsables, tandis que d'autres réclameront sans doute un réexamen de la stratégie après l'échec AIA.

"Nous avons été cohérents dans notre engagement envers notre stratégie et cette acquisition que nous projetions avait pour but d'accélérer cette stratégie", a affirmé Tidjane Thiam lundi.

Le projet AIA, outre qu'il aurait constitué la plus grosse prise de contrôle jamais réalisée dans l'assurance, avait pour butde faire de Prudential le premier assureur d'Asie, lui assurant une position dominante dans l'un des marchés mondiaux des services financiers les plus dynamiques.

Prudential a dû renoncer à ses ambitions la semaine dernière, les actionnaires refusant de mettre la main au porte-monnaie, tandis qu'American International Group (AIG) rejetait une offre à prix réduit.

L'assureur a démenti ce week-end avoir l'intention de relancer l'offre d'ici la fin de l'année, comme l'écrivait le Sunday Times.

Myles Neligan, Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Danielle Rouquié

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below