Yahoo prévoit jusqu'à 10% de hausse de son chiffre d'affaires

jeudi 27 mai 2010 09h54
 

SAN FRANCISCO, 26 mai (Reuters) - Yahoo (YHOO.O: Cotation) a annoncé mercredi pouvoir renouer avec une croissance de son chiffre d'affaires de 10% dans les prochaines années, grâce à la refonte de ses sites, visant à attirer de nouveau les utilisateurs et les publicitaires.

Le groupe a déclaré aux analystes attendre une croissance de son chiffre d'affaires net comprise entre 7% et 10% entre 2011 et 2013, après avoir accusé une baisse de 13% de ses revenus en 2009.

"Yahoo sait où il va, est confiant pour l'avenir et a retrouvé sa fierté", a déclaré la directrice générale du groupe, Carol Bartz.

Le directeur financier de Yahoo, Tim Morse, a ajouté que le portail internet, l'un des pionniers du web, anticipait une marge d'exploitation comprise entre 18% et 24% sur la même période de 2011-2013.

Au premier trimestre, Yahoo a enregistré une rentabilité de 11,8% et Tim Morse avait déclaré en octobre dernier que le groupe prévoyait de porter cette marge à entre 15% à 20% d'ici 2012.

Les dirigeants du groupe ont également mentionné une série de mesures visant à raviver la croissance du portail internet, dans le cadre de l'accord conclu avec Microsoft (MSFT.O: Cotation) dans le domaine de la recherche ou encore dans celui du partenariat conclu avec le producteur de jeux en réseau Zynga.

Yahoo, qui revendique plus de 600 millions d'utilisateurs dans le monde, envisage de développer les réseaux sociaux, le contenu vidéo et les productions locales pour augmenter son chiffre d'affaires.

Le moteur de recherche du portail internet représente un tiers du chiffre d'affaires Yahoo, le reste provenant des recettes publicitaires, et des commisssions générées par des partenariats, comme par exemple avec des fournisseurs de services sur internet.

Carol Bartz a assuré que l'accord de partage des recettes conclu avec Microsoft en juillet 2009 pour développer la recherche sur internet et la publicité en ligne, n'aboutira pas à la cannibalisation de sa clientèle.   Suite...