May 20, 2010 / 8:09 AM / 7 years ago

SABMiller attend la reprise fin 2010, BPA annuel en ligne

5 MINUTES DE LECTURE

* BPA annuel ajusté 161,1 cents US vs 163,3 cents attendu

* Prévoit une reprise des dépenses au deuxième semestre de

son exercice qui se terminera fin mars

* Les coûts liés aux matières premières attendus stables

voire en légère baisse

* Le titre perd plus de 4%

par David Jones

LONDRES, 20 mai (Reuters) - Le brasseur SABMiller SAB.L a pronostiqué une reprise des dépenses des consommateurs seulement vers la fin de l'année 2010 après avoir fait état jeudi d'une hausse de 17% de son résultat annuel, globalement conforme aux prévisions des analystes.

Le numéro deux mondial du secteur estime que les prix des matières premières utilisées pour la fabrication de ses bières devrait rester stable ou diminuer très légèrement lors de l'exercice en cours alors que les analystes avaient anticipé une diminution plus marquée.

L'action SABMiller abandonne 4,4% à 19,45 livres en milieu de matinée sur un marché britannique orienté à la hausse (+1,2%).

Son directeur général, Graham Mackay, a déclaré que le contexte économique commençait à s'améliorer sur certains marchés émergents en Afrique, en Amérique latine et en Chine, qui représentent plus de 85% des bénéfices du groupe, mais il a ajouté qu'une reprise généralisée prendrait plus de temps.

"Une reprise plus globale des dépenses des consommateurs ne devrait pas se produire avant la deuxième moitié de l'exercice fiscal en cours", a-t-il dit dans le communiqué accompagnant la présentation des résultats.

Pour l'exercice qui s'est achevé en mars dernier, le groupe qui commercialise les marques Miller Lite, Peroni et Grolsch a fait état d'un bénéfice par action ajusté de 161,1 cents américains contre 163,3 cents anticipé par les analystes interrogés par Reuters. Le consensus calculé par la société donnait un BPA ajusté à 161,6 cents.

PRÉVISIONS JUGÉES PRUDENTES

Les ventes en volumes sont restées stables sur la période, en excluant l'impact des acquisitions, mais sur les trois premiers mois de 2010, elles ont augmenté de 2%.

Le groupe a amélioré ses bénéfices dans la plupart des régions du monde notamment en Amérique du Nord, en Amérique latine et en Afrique, mais ses profits ont reculé en Europe en raison du contexte difficile dans les pays de l'Est ainsi qu'en Asie à cause de la baisse des ventes en Inde, conséquence d'une hausse des taxes.

Le dividende annuel a été augmenté de 17% pour atteindre 68 cents par action.

"Nous jugeons les prévisions un peu prudentes (...) Nous en déduisons que l'activité, même si elle a passé le pire, continue de fluctuer d'une région à l'autre", commente Matthew Webb, courtier à JP Morgan Cazenove.

Comme les autres brasseurs, SABMiller a souffert de la récession mondiale et l'augmentation de ses prix pour compenser la hausse des coûts des matières premières a pénalisé la croissance de ses ventes. En 2010, le recul des prix de l'orge et un début de reprise devraient soutenir ses résultats.

Les fabricants de bière comptent sur les marchés émergents pour tirer leurs ventes et le numéro un mondial Anheuser-Bush InBev (ABI.BR) a bénéficié d'une forte contribution du Brésil à ses résultats du premier trimestre.

L'action SABMiller a bondi de près de 14% depuis le début de l'année sur des anticipations d'une reprise dans les marchés émergents, tirant parti de sa forte exposition à ces marchés.

Gwénaelle Barzic pour le service français, édité par Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below