20 mai 2010 / 11:09 / il y a 7 ans

LEAD 4 Pernod-Hausse du dlr positive, la Chine déjà le 3e marché

* N'exclut pas d'acheter des marques en Chine

* La décentralisation renforcée, le portefeuille réorganisé

* Création d'une société pour la vodka et d'une autre pour le vins

(Actualisé avec cours de clôture, précisions)

par Noëlle Mennella

ILE DE BENDOR, Var, 20 mai (Reuters) - La hausse du dollar contre l'euro est positive pour Pernod Ricard (PERP.PA), dont les trois quarts des profits sont subordonnés à l'évolution du billet vert, a souligné jeudi le numéro deux mondial des vins et spiritueux.

A l'occasion de la présentation d'un projet d'entreprise qui renforce la décentralisation de la gestion de ces différentes marques, Pernod Ricard a aussi pointé l'importance de la Chine, aujourd'hui son troisième marché après les Etats-Unis et la France.

Le directeur financier, Gilles Bogaert, a ainsi déclaré que le groupe avait pour cible 150 à 200 millions de consommateurs en Chine, notamment dans le cognac car ils ont un niveau de vie quasi égal à celui des Européens.

Pour atteindre cet objectif, Pierre Pringuet, le directeur général de Pernod Ricard, a précisé qu'il "n'excluait nullement de faire des acquisitions de marques chinoises" même si le groupe n'a pas actuellement de plan d'acquisition précis en Chine.

L'affaiblissement de l'euro, qui se traite jeudi autour de 1,2350 dollar EUR=, a joué favorablement au cours de ces derniers jours sur les valeurs du luxe et des vins et spiritueux, traditionnellement exportatrices.

En ce qui concerne Pernod Ricard, une variation de 1% de la parité euro/dollar a un impact de 12 millions d'euros sur le résultat opérationnel, a précisé Gilles Bogaert, lors d'une conférence de presse sur l'Ile de Bendor, dans le Var, dont la famille Ricard est propriétaire.

Lors d'une interview à Reuters, il a précisé qu'une variation de cette ampleur aurait un impact positif de 55 millions sur la dette du groupe et de neuf millions sur le résultat net courant de Pernod Ricard.

Sur l'ensemble de l'exercice, l'effet devise sur le résultat opérationnel, attendu négatif dans une fourchette de 100 à 120 millions d'euros en février, "devrait être plutôt dans le bas de la fourchette, voire en dessous de moins 100 (millions)", a-t-il précisé.

Le nouveau projet d'entreprise présenté jeudi - qui se traduira notamment par la création d'une société pour la vodka et d'une autre pour les vins - doit permettre de segmenter davantage le portefeuille des 14 marques stratégiques du groupe, qui comprend désormais le whisky écossais Royal Salute, aux côtés de Chivas, de Ballantines, de Malibu ou d'Havana Club.

OBJECTIFS CONFIRMES

L'objectif de Pernod est ainsi de saisir les opportunités dans chaque catégorie afin de croître plus vite que le secteur et d'être leader sur tous ses marchés, a souligné Pierre Pringuet.

Absolut, achetée en 2008 au groupe suédois V&S, jouera le rôle de société de marques de vodka. Elle gérera les marques Friis, Wyborowa ainsi que des vodkas polonaises au potentiel international.

De son côté, la société de marques de vins rassemblera les marques australienne (Jacobs's Creek), néo-zélandaise (Montana), espagnole (Campo Viejo) et argentine (Graffigna).

Prié de dire si les marques qui ne figurent plus aujourd'hui dans le portefeuille des 30 marques clés du groupe pourraient être cédées, Pierre Pringuet a répondu qu'il n'était pas exclu que certaines d'entres elles soient vendues mais que cela n'était pas d'actualité aujourd'hui.

Les cessions d'actifs que le groupe envisage aujourd'hui n'interviendraient que dans le cadre "d'une rationalisation de son portefeuille" et non plus "sous l'angle du financement", a-t-il précisé.

Pernod Ricard a déjà réalisé près de 80% du programme de cessions d'actifs d'un milliard d'euros qu'il s'est fixé après l'acquisition d'Absolut.

Le groupe a par ailleurs indiqué que les tendances du quatrième trimestre de l'exercice 2009-2010 confirmaient celles du troisième trimestre.

En publiant le 29 avril dernier un chiffre d'affaires meilleur qu'attendu au troisième trimestre, à la faveur d'une nouvelle hausse de son activité aux Etats-Unis, le groupe a relevé son objectif de bénéfice d'exploitation pour l'exercice 2009-2010.

Gilles Bogaert a confirmé que le groupe anticipait une croissance interne "autour de 3%" de son résultat opérationnel courant pour l'exercice à fin juin 2010, contre une croissance de 1% à 3% précédemment en ligne de mire.

Il a déclaré par ailleurs que le groupe pourrait procéder à une nouvelle émission obligataire après celle de 1,2 milliard d'euros lancée en mars dernier.

"Vous pouvez vous attendre à ce que l'on soit des émetteurs réguliers d'obligations. Aucune décision n'a été prise d'en faire une en 2011. Mais on ne s'interdit rien. On veut exploiter au mieux les fenêtres de marché favorables", a-t-il dit.

Il a précisé que l'objectif du groupe était de faire passer à 50% à fin 2013 la part de financement obligataire dans le financement total contre 35% après l'émission de mars dernier. Au 31 décembre 2009, la dette de Pernod Ricard s'élevait à 10.323 millions d'euros.

Le directeur financier a précisé que la distribution d'actions gratuites aux actionnaires, qui a eu lieu l'an dernier, "dans un contexte de crise où la dividende avait été réduit, n'avait pas vocation a être récurrente.

S'agissant du dividende, il a indiqué que le groupe "souhaitait revenir à la politique habituelle de distribution" qui, historiquement, est proche d'un tiers du résultat net courant part du groupe.

En Bourse, l'action Pernod Ricard a clôturé jeudi en baisse de 2,07% à 61,16 euros alors que l'indice sectoriel européen .SX3P abandonnait 2,3%. Le titre, qui affiche une hausse de 2,09% depuis janvier oppose une bonne résistance à la déprime actuelle des marchés (-13% pour le CAC depuis fin 2009).

Voir aussi :

* Pernod Ricard relève ses objectifs, optimiste pour les USA [ID:nLDE63R25T]

*Succès de l'augmentation de capital de 1,2 milliard d'euros [ID:nLDE62A2KR]

Édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below