LEAD 1 Soitec pourrait redevenir rentable au S1 grâce au dollar

mercredi 19 mai 2010 19h58
 

* Perte opérationnelle courante E28,9 mlns en 2009/10

* Objectifs annuels confirmés

PARIS, 19 mai (Reuters) - Soitec (SOIT.PA: Cotation) a confirmé mercredi sa prévision de retour à l'équilibre opérationnel cette année, hors Concentrix, porté par la forte croissance attendue des marchés des semi-conducteurs, après une perte opérationelle courante réduite au second semestre de l'exercice 2009-2010.

Le producteur de silicium sur isolant (SOI) destiné à l'industrie des semi-conducteurs indique dans un communiqué que ce retour à l'équilibre pourrait intervenir dès le premier semestre 2010-2011 grâce à "l'évolution favorable de la parité dollar/euro".

"La demande reste soutenue en début du nouvel exercice avec un niveau de demande à court terme qui s'accroît progressivement sur les prochains trimestres et qui s'accélèrerait sur le second semestre", précise Soitec.

Sur l'ensemble de l'exercice 2009-2010 clos le 31 mars, la perte opérationnelle courante ressort à 28,9 millions d'euros (contre -28,4 millions d'euros l'année précédente). Lors de la publication de son chiffre d'affaires (-2,2%) en avril, le groupe avait annoncé une réduction de cette perte opérationnelle au second semestre. Sur la première moitié de l'exercice écoulée, cette perte s'élevait à 15,8 millions d'euros, selon des données publiée le 18 novembre 2009.

La perte nette annuelle s'établit quant à elle à 44 millions d'euros (contre -43,3 millions un an plus tôt), un résultat qui inclut une charge financière nette de 10,9 millions d'euros.

Soitec a acquis en décembre dernier 80% du fournisseur de systèmes photovoltaïques Concentrix. L'impact cette année de cette opération dépendra "du calendrier de livraisons sur l'exercice", a ajouté le groupe.

Avant la publication des résultats, l'action Soitec a clôturé à la Bourse de Paris en repli de 2,92% à 9,478 euros, donnant une capitalisation boursière d'un peu plus de 800 millions d'euros. Après avoir flambé de 214% en 2009, il accuse une légère baisse depuis le début de l'année.

(Florent Le Quintrec, édité par Gilles Guillaume)