ANALYSE Les analystes jugent les bancaires en Europe survendues

mardi 18 mai 2010 16h43
 

* Les valorisations intègrent un scénario économique noir

* Le marché attend confirmation de la reprise pour acheter

par Juliette Rouillon

PARIS, 18 mai (Reuters) - Les valeurs bancaires européennes, qui ont été très attaquées ces dernières semaines en raison des craintes sur la dette souveraine puis sur la croissance de la zone euro, sont désormais nettement sous-valorisées, estiment les analystes.

Convaincus que le plan de soutien à la Grèce écarte les risques de défaut des Etats du Sud de l'Europe, ces experts considèrent que même les scénarios macroéconomiques les plus pessimistes ne peuvent justifier les niveaux des cours actuels.

"Maintenant que le plan de soutien a écarté le risque de défaut des Etats, les valorisations prennent en compte un scénario de très faible croissance, voire de récession", commente Pierre Flabbée, analyste chez Kepler Capital Markets. "Le marché prévoit un retour aux pires mois de 2009.

L'indice Stoxx sectoriel des banques européennes est retombé de plus de 13% depuis son point haut de l'année atteint le 15 avril, avec un recul plus de 15% pour Crédit suisse GSGN.VX et de près de 17% pour Deutsche Bank (DTEGn.DE: Cotation) par exemple.

"Les banques européennes se traitent actuellement au niveau de leurs fonds propres et les banques françaises largement en-dessous, alors que leurs résultats trimestriels ont été très bons", s'étonne Elie Darwish, analyste chez Exane BNP Paribas.   Suite...