11 mai 2010 / 16:19 / dans 7 ans

LEAD 2 Vivendi - T1 meilleur que prévu, objectif 2010 confirmé

* Ebita E1.590 mlns (+14,1%), consensus Reuters E1.473 mlns

* CA E6.924 mlns (+6,0%), consensus Reuters E6.772,5 mlns

* A l‘aise avec l‘objectif de légère hausse de l‘Ebita 2010

* Pas de projet de cibles d‘acquisitions dans l‘immédiat

(Actualisé avec la conférence téléphonique)

par Cyril Altmeyer

PARIS, 11 mai (Reuters) - Vivendi (VIV.PA) s‘est montré mardi plus optimiste sur les perspectives annuelles de SFR dans l‘internet et le fixe et sur celles de l’éditeur de jeux vidéo Activision, deux segments d‘activité qui lui ont permis de dépasser les attentes au premier trimestre. Le premier groupe européen des médias et de divertissement en termes de capitalisation boursière s‘est dit à l‘aise avec sa prévision d‘une “légère” croissance de son résultat opérationnel ajusté (Ebita) en 2010, après celle de 8,8% enregistrée en 2009.

SFR devrait enregistrer une croissance “très proche de 10%” de son Ebitda dans l‘internet et le fixe contre 0-5% auparavant, a déclaré aux analystes son directeur financier Pierre Trotot, tout en confirmant la prévision de légère baisse dans le mobile.

Le deuxième opérateur télécoms français dont Vivendi détient 56% et Vodafone (VOD.L) le solde, a dépassé Free (ILD.PA) en nombre d‘abonnés au premier trimestre. (Voir: [ID:nLDE63E08D])

Pour Activision, Blizzard (ATVI.O), premier éditeur mondial de jeux vidéo dont il détient 57%, Vivendi a relevé son objectif d‘Ebita annuel de 600 à 620 milllions d‘euros, après des résultats trimestriels meilleurs que prévu à la faveur du succès des jeux “Call of Duty” et “World of Warcraft”.

Les jeux vidéo et les télécoms ont largement contribué aux progressions de 14,1% de l‘Ebita de Vivendi à 1.590 millions d‘euros et de 6,0% de son chiffre d‘affaires à 6.924 millions.

Le résultat net ajusté a augmenté de 13,4% à 736 millions d‘euros, soit 0,60 euro par action.

Les analystes interrogés par la rédaction de Reuters attendaient un Ebita de 1.473 millions d‘euros, un C.A. de 6.772,5 millions et un résultat net ajusté de 684 millions.

Vivendi a confirmé prévoir une légère croissance du chiffre d‘affaires annuel de Maroc Telecom (IAM.PA)(IAM.CS), dont la croissance organique a toutefois ralenti à 0,5% au premier trimestre contre 1,9% au quatrième trimestre.

Universal Music Group, première maison de disque mondiale, qui a connu un trimestre traditionnellement faible, et Canal+, pâtissant d‘un effet calendaire lié à la Ligue 1 de football, ont de leur côté vu leur Ebita baisser de 37,7% et 9,9%.

PAS DE PROJET DANS LE MOBILE AU BRESIL

Vivendi, qui continuera à verser un dividende “élevé” après l‘avoir maintenu à 1,40 euro pour 2009, n‘a pas de cibles d‘acquisition dans l‘immédiat, préférant attendre l‘encaissement des 5,8 milliards de dollars qu‘il tirera de ses 20% dans NBC Universal, actuellement contrôlé par General Electric (GE.N).

En vertu d‘un accord par lequel le câblo-opérateur Comcast (CMCSA.O) deviendra actionnaire majoritaire de NBC Universal, Vivendi recevra une première tranche de deux milliards de dollars en septembre. [ID:nGEE5B2152]

Le directeur financier Philippe Capron, a dit aux analystes que le “scénario central” restait l‘obtention du solde de trois milliards de dollars au quatrième trimestre.

Dans ce cas, la dette du groupe devrait être légèrement inférieure à sept milliards d‘euros fin 2010, a-t-il dit. Elle sera stable comparé aux 9,6 milliards de la fin 2009 si Vivendi doit attendre le premier trimestre 2011 pour toucher la totalité.

“Cela nous permettra de réaliser une acquisition importante à l’étranger s‘il y en a une qui présente le même profil de croissance et de rentabilité que GVT”, a-t-il expliqué.

Vivendi a relevé de 26 à 29% sa prévision de croissance du chiffre d‘affaires annuel de l‘opérateur fixe brésilien racheté en novembre et porté de 30% à 35% son objectif d‘Ebitda ajusté.

Philippe Capron a souligné que Vivendi n’était pas tenté de réaliser une acquisition importante dans la téléphonie mobile au Brésil, dont les perspectives de rentabilité paraissent moins attractives que celle du fixe.

L‘espagnol Telefonica (TEF.MC), candidat malheureux au rachat de GVT, a lancé lundi une offre de 5,7 milliards d‘euros pour la moitié du capital de Vivo, premier opérateur mobile brésilien, mais son propriétaire Portugal Telecom PTC.LS l‘a rejetée. [ID:nLDE64A1A2]

L‘action Vivendi a clôturé en baisse de 1,19% à 17,9150 euros mardi, donnant une capitalisation 22,02 milliards. Elle a perdu 13,85% depuis le début de l‘année.

Edité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below