30 avril 2010 / 08:35 / dans 7 ans

LEAD 1 Barclays - La banque d'investissement BarCap a déçu

* Bénéfice imposable du T1 conforme au consensus

* L‘action baisse car BarCap a déçu - analystes

* BarCap représente 81% du bénéice

* Créances douteuses en baisse à £1,5 milliard

par Steve Slater

LONDRES, 30 avril (Reuters) - Barclays (BARC.L) a répondu aux attentes au premier trimestre, avec une forte baisse de son encours de créances douteuses et une hausse du bénéfice de Barclay Capital (BarCap), l‘activité banque d‘investissement.

En revanche, la hausse du produit de cette activité n‘est en rien comparable à celle affichée par des établissements concurrents, ce qui explique que l‘action perd 3,2% à près de 350 pence en matinée.

“Le premier trimestre de Barclays montre des chiffres raisonnables mais insuffisants pour améliorer le consensus à notre avis. En fait, il se peut même qu‘il soit légèrement décevant parce qu‘il n‘y a rien d‘exceptionnel au niveau du produit net bancaire ou du bénéfice”, commente Andrew Lim, analyste de Matrix.

La deuxième banque britannique a fait état vendredi d‘un bénéfice imposable en hausse de 47% à 1,8 milliard de livres (2,1 milliards d‘euros) contre 1,2 milliard un an auparavant, hors bénéfices de BGI, égalant le consensus Reuters.

Les analystes attribuent cette hausse essentiellement à une baisse de l‘encours des créances douteuses à 1,5 milliard de livres, alors que l‘on attendait 1,8 milliard.

Cette tendance à la diminution de ces créances s‘est retrouvéechez d‘autres banques britanniques, à la faveur de la sortie de la récession.

“L‘amélioration constatée dans les dépréciations atteste des signes d‘une reprise économique devenue évidente dans bien des marchés sur lesquels nous opérons”, a dit le directeur général John Varley.

BarCap a représenté les quatre cinquièmes du bénéfice, enregistrant un bond de 62% à 1,5 milliard de livres.

Le produit dégagé par la banque d‘investisement est de 3,8 milliards de livres mais les analystes attendaient bien plus, soit un chiffre proche des cinq milliards de sterling.

La banque n‘a pas profité autant que ses concurrentes du trading dans le taux fixe, les changes et les matières premières.

Jerry del Missier, le président de BarCap, a dit à Reuters que la performance du premier trimestre représentait un point d‘appui à partir duquel croître dans le courant de l‘année.

La banque a abaissé son ratio charges/produit net pour BarCap à 60-65% contre 65-75% précédemment, en raison d‘un ralentissement des investissements dans de nouvelles activités ou produits et d‘une croissance du produit net bancaire.

Barclays a enfin observé que la tendance du trading en avril était conforme à celle du premier trimestre.

Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below