April 29, 2010 / 6:10 AM / 7 years ago

LEAD 2 ArcelorMittal prévoit un net rebond au 2e trimestre

6 MINUTES DE LECTURE

* Prix et volumes attendus en hausse au T2

* L'Ebitda du T1 inférieur aux attentes à $1,89 milliard

* L'action, hésitante, oscille entre hausse et baisse

(complété avec cours de l'action, commentaires d'analystes, déclarations du groupe)

par Philip Blenkinsop

BRUXELLES, 29 avril (Reuters) - ArcelorMittal ISPA.AS, le numéro un mondial de la sidérurgie, a annoncé jeudi anticiper un rebond marqué de la demande et des prix de vente au deuxième trimestre, après un début d'année marqué par des résultats inférieurs aux attentes.

Le groupe basé au Luxembourg, qui produit environ 8% de la totalité de l'acier utilisé dans le monde, a précisé prévoir une hausse de près de 60% de son excédent brut d'exploitation (Ebitda) sur le trimestre avril-juin par rapport à celui de 1,89 milliard de dollars (1,43 milliard d'euros) réalisé sur janvier-mars.

Malgré cet optimisme, l'action ArcelorMittal perdait 1,53% à 30,5000 euros vers 11h20 GMT après avoir cédé jusqu'à plus de 4% en matinée et touché un plus bas de huit semaines, puis être brièvement passée dans le vert. Les analystes, surpris par la réaction du marché, ont estimé qu'elle pourrait s'expliquer par des opérations de trading plus que par les résultats.

"Les prévisions sont supérieures aux attentes, même si elles ne sont pas très au-dessus", a dit Vincent Lépine, d'Exane BNP Paribas.

Un trader à Paris a déclaré que les prévisions pour le deuxième trimestre, bien que rassurantes, n'excluent pas des pressions sur les marges au troisième trimestre.

Le groupe s'est néanmoins dit optimiste pour l'ensemble de l'année.

"La reprise économique se poursuit comme nous l'avions prévu et 2010 devrait être une année plus vigoureuse pour ArcelorMittal", a déclaré dans un communiqué le PDG du groupe, Lakshmi Mittal.

L'envolée des prix des métaux de base et le passage à des accords tarifaires trimestriels et non plus annuels pour le minerai de fer et le charbon devraient accroître les pressions sur les aciéristes au second semestre, estiment les analystes.$

Mercredi, le numéro deux mondial du secteur, le japonais Nippon Steel (5401.T) a publié un bénéfice trimestriel plus faible que prévu et s'est abstenu pour la première fois de donner une prévision pour l'ensemble de l'exercice, en raison des incertitudes entourant l'évolution des coûts de matières premières comme des prix de l'acier.

Retour en Vue Aux Niveaux D'avant La Crise

Le directeur financier d'ArcelorMittal, Aditya Mittal, a expliqué lors d'une téléconférence que l'impact de ces évolutions se ferait pleinement ressentir aux troisième et quatrième trimestres.

"Notre intention est de répercuter ces augmentations de coûts sur nos clients. Nous sommes en discussions à la fois avec nos clients automobiles et d'autres clients contractuels sur le mécanisme approprié permettant d'y parvenir", a-t-il dit.

ArcelorMittal a dit avoir observé une reprise de la demande sur tous ses principaux marchés, en soulignant toutefois la croissance plus rapide que prévu dans l'automobile mais aussi la faiblesse persistante dans la construction hors de Chine.

"La demande mondiale globale d'acier devrait augmenter de 10% cette année, revenant ainsi à ses niveaux d'avant la crise", a dit Aditya Mittal. Il a précisé que le demande des pays développés devrait être inférieure de 20% à 25% à son niveau de 2008.

La hausse des volumes sur les premiers mois de l'année a été occultée par la baisse des prix de vente moyens et l'augmentation des coûts, que le groupe avait anticipé. Pour le deuxième trimestre, il prévoit que les livraisons et les prix devraient augmenter.

Le climat très froid en ex-Union soviétique et des difficultés d'exploitation au Kazakhstan ont pesé sur les résultats de janvier-mars, a-t-il expliqué.

Sa prévision d'un Ebitda de 2,8 à 3,2 milliards de dollars au deuxième trimestre est en ligne avec la moyenne des estimations des analystes financiers, qui le donne à 2,9 milliards.

Le taux d'utilisation des capacités de production du groupe a atteint 72% contre 70% au quatrième trimestre 2009, et ArcelorMittal l'attend à 80% au deuxième trimestre.

Au début du mois, la World Steel Association, principale fédération internationale du secteur, a constaté que la demande augmentait plus vite et plus tôt que prévu, tirée notamment par la Chine, et a ajouté anticiper un retour dès cette année aux niveaux d'avant la crise.

avec la contribution de Blaise Robinson à Paris, Marc Angrand pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below