CONSENSUS Alcatel vu dans le rouge au T1, BPA à -0,07 euro

lundi 3 mai 2010 15h52
 

 PARIS, 3 mai (Reuters) - Alcatel-Lucent ALUA.PA, résultats
du premier trimestre 2010.
 Date et heure de publication : jeudi 6 mai à 7h00 heure de
Paris
 Conférence de presse à 13h00 heure de Paris
 
 Consensus Reuters de la rédaction, calculé à partir des
estimations de 15 analystes pour le CA, 9 pour le résultat
d'exploitation, 11 pour le net et 13 pour le bénéfice par
action.
 (en millions d'euros, sauf BPA en euros)
                CA        REX       NET        BPA
 Moyenne          3.497      -90      -166      -0,07
 Maximum          4.590        4      -117      -0,03
 Minimum          3.250     -199      -249      -0,11
 --------------------------------------------------------------
 T1 2009 publié   3.598     -326     -402       -0,18
 Variation        -2,8%     n.s.     n.s.        n.s.
 
 T1 2009 ajusté   3.598     -254     -358       -0,16
 Variation        -2,8%     n.s.     n.s.        n.s.
 
 ACTIVITÉ : Equipementier télécoms, numéro un mondial des
réseaux fixes.
 
 RAPPEL DES OBJECTIFS DE LA SOCIÉTÉ :
 * Alcatel-Lucent a abaissé son objectif annuel de marge
d'exploitation ajustée en février dernier et anticipe pour 2010
une fourchette de 1% à 5%, alors qu'il tablait précédemment sur
5%.
 En 2011, cette marge atteindrait entre 5% et 9% "en fonction
de la croissance du marché", a ajouté Alcatel.
 * L'équipementier projette de dégager un cash flow proche de
l'équilibre cette année et table sur de nouvelles baisses de
coûts.
 * Le groupe s'attend à ce que le marché mondial des
équipements télécoms croisse entre 0% et 5% en 2010.
 Son concurrent Nokia Siemens Networks [NOKI.UL] a indiqué
qu'il n'attendait pas de croissance du marché cette année.
 CE QUE LE MARCHE ATTEND :
 1 - Les analystes estiment qu'étant donné la morosité du
secteur en terme de croissance des ventes, une éventuelle bonne
surprise de la part d'Alcatel-Lucent viendrait plutôt des
marges.
 Dans le même secteur, Ericsson (ERICb.ST: Cotation) a publié le 23
avril une amélioration plus forte que prévu de sa marge brute
trimestrielle, grâce à d'importantes réductions de coûts, ce qui
a dopé le titre.
 2 - Une déception sur les ventes du premier trimestre qui
s'expliquerait par des retards de livraison liés à des ruptures
de stock n'est pas à exclure, disent certains analystes.
 3 - Les ventes pourraient révéler d'importants contrastes
dans l'activité entre les différentes zones géographiques dans
lesquelles le groupe est présent.
 Des analystes tablent sur une bonne surprise dans le mobile
aux Etats-Unis, à la faveur d'importants investissements par
AT&T (T.N: Cotation) et Verizon (VZ.N: Cotation) dans leurs réseaux.
 En Europe, les opérateurs télécoms ont continué de
privilégier la préservation de leurs flux de trésorerie libre au
premier trimestre, au détriment des dépenses d'investissement en
capex.
 (Marie Mawad, édité par Matthieu Protard)