28 avril 2010 / 06:36 / dans 7 ans

Nippon Steel-Pas de prévision après un profit moindre que prévu

TOKYO, 28 avril (Reuters) - Le japonais Nippon Steel (5401.T) a fait état mercredi d‘un bénéfice inférieur aux attentes pour son quatrième trimestre fiscal et, pour la première fois, n‘a pas pu émettre de prévisions annuelles en raison des incertitudes liées aux coûts des matières premières et au prix de l‘acier.

L‘absence de prévisions souligne une marché de plus en plus volatile pour le deuxième sidérurgiste mondial.

Les deux principaux sidérurgistes japonais devraient enregistrer cette année un bénéfice en hausse de 50 à 55% par rapport à leurs pics de production en 2005-2006. Mais la hausse des coûts et la crainte de marges plus basses ont assombri les perspectives.

Nippon Steel et JFE Holdings (5411.T), sixième sidérurgiste mondial, ont passé un accord avec le brésilien Vale (VALE5.SA) pour passer d‘un système d’évaluation trimestriel à une évaluation annuelle, doublant quasiment la facture des importations de minerai de fer.

Or, il devrait être difficile pour le groupe de répercuter totalement ces coûts sur les clients.

Mais Minoru Matsuno, président de Value Search Asset Management se montre toutefois optimiste. “Le demande asiatique va être soutenue et si même si les prix des matériaux pour l‘acier augmentent, Nippon Steel pourra les répercuter sur les prix de ses produits”, soutient-il.

Le groupe japonais est toujours en discussion avec BHP Billiton (BHP.AX) et Rio Tinto (RIO.AX) (RIO.L), les deux autres plus importants fournisseurs de minerai de fer.

Nippon Steel a fait état d‘un bénéfice trimestriel avant impôts et charges exceptionnelles de 55,5 milliards de yens (420 milliards d‘euros), après avoir enregistré une perte de 74,3 milliards de yens l‘année précédente.

Ce résultat est inférieur au consensus de Thomson Reuters I/B/E/S à 58,1 milliards de yens.

Pour l‘exercice à mars 2011, Nippon Steel devrait enregistrer un bénéfice courant de 308,7 milliards de yen, selon les estimations de 20 analystes. Le groupe a fait état d‘un bénéfice courant de 11,8 milliards de yens à la fin de l‘exercice.

Les bénéfices des sidérurgistes japonais ont reculé l‘année dernière en raison d‘une baisse d‘activité des fabricants automobiles, d‘un recul de la demande intérieure, et donc d‘une compétition accrue entre les acteurs du marché.

Ce contexte économique difficile a eu pour conséquence la constitution de stocks plus importants de matières premières coûteuses que ceux des concurrents asiatiques.

Le cours de l‘action Nippon Steel a perdu 8,3% cette année, sous-performant les gains du Nikkei .N225 de 5,4%.

Yuko Inoue, Catherine Monin pour le service français, édité par Danielle Rouquié

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below