Ingenico - Forte hausse du net au S1, objectif de ventes relevé

jeudi 29 juillet 2010 19h31
 

PARIS, 29 juillet (Reuters) - Ingenico (INGC.PA: Cotation) a publié jeudi un résultat net multiplié par plus de deux au premier semestre grâce notamment à la hausse des transactions en Europe et a relevé son objectif de ventes.

Le spécialiste des terminaux de paiements vise désormais 805 à 815 millions d'euros de chiffres d'affaires pour 2010 alors que le groupe tablait jusqu'a présent sur des ventes comprises dans le haut de la fourchette allant de 790 à 805 millions. (voir [ID:nLDE65808Z])

Son résultat net s'établit pour le premier semestre 2010 à 11,2 millions d'euros, en hausse de 133% par rapport à l'an dernier, retrouvant ainsi des niveaux comparables au début de l'année 2008, tandis que son chiffre d'affaires a atteint 395 millions, en hausse de 10% par rapport aux six premiers mois de 2009 à données comparables.

"Le retour à une dynamique favorable au deuxième trimestre nous permet de revoir en hausse notre objectif de chiffre d'affaires et de confirmer notre objectif de marge opérationnnelle courante ajustée pour 2010", a déclaré jeudi dans un communiqué Philippe Lazare, P-DG d'Ingenico.

L'objectif de marge opérationnelle ajustée variant de 12,5% à 13% est ainsi maintenu pour 2010, de même que celui de taux de marge d'Ebitda compris entre 16% et 17%.

Le groupe a d'autre part dépassé ses attentes de marge opérationnelle courante ajustée, qui ressort à 9,3% contre un objectif de niveau "comparable" aux 8,6% du premier semestre 2009 en données pro forma.

La croissance organique du groupe a été tirée par ses performances en Chine, en Allemagne et en France. Ingenico a poursuivi sa politique d'acquisitions en prenant le contrôle de deux sociétés dans le domaines des services liés aux paiements, Transfer To à Singapour et First Data Iberica en Espagne.

Sur le marché historique des terminaux de paiement, les principaux concurrents d'Ingenico demeurent les américains VeriFone (PAY.N: Cotation) et Hypercom HYC.N.

A la clôture jeudi, le titre du groupe a terminé en léger repli de 0,1% à 19,40 euros, ce qui porte sa capitalisation boursière à près de 950 millions.

(Vincent Chauvet, édité par Benjamin Mallet)