CONSENSUS F.Télécom-CA du T1 vu à E11mds, marge d'Ebitda à 34,7%

lundi 26 avril 2010 11h27
 

 PARIS, 26 avril (Reuters) - France Télécom FTE.PA.
Résultats du premier trimestre 2010 (en millions d'euros, sauf
marge d'Ebitda en pourcentage).
 Date et heure de publication : jeudi 29 avril à 7h30.
 Conférence téléphonique à 10h30.
 
 (Nombre d'analystes interrogés par la rédaction de Reuters :
10 pour le CA et l'Ebitda, six pour les dépenses de capex)
                CA        Ebitda    Marge d'Ebitda    Capex
 Moyenne         11.034       3.831         34,7%        1.231
 Maximum         11.504       3.960         34,4%        1.372
 Minimum         10.894       3.718         34,1%        1.143
 -------------------------------------------------------------
 T1 2009 publié  12.685       4.300         33,9%        1.230
 Variation       -13,0%      -10,9%      +0,8 point     stable
 
 ACTIVITÉ : Troisième opérateur télécoms européen en termes
de capitalisation boursière (un peu plus de 45 milliards
d'euros).
 
 RAPPEL DES OBJECTIFS DE LA SOCIÉTÉ :
 Pour 2010 :
 * L'opérateur vise un chiffre d'affaires "globalement
stable" à base comparable, estimant que les mesures de
régulation auront un impact défavorable d'un milliard d'euros,
et qu'elles pèseront sur l'Ebitda pour 450 à 500 millions
d'euros, comme en 2009.
 * Il attend une croissance de l'ensemble du marché français
de 2% à 3% dans la téléphonie mobile et une hausse de 8% dans le
fixe haut débit (ADSL).
 * Il table sur un taux d'investissement - ratio de capex
rapporté au chiffre d'affaires - de près de 12%.
 
 A moyen terme :
 * France Télécom vise un cash flow organique de huit
milliards d'euros par an à l'horizon 2011, excluant le coût
d'achat de fréquences mobiles supplémentaires et de licences,
ainsi que celui du litige sur la taxe professionnelle.
 * Le groupe compte maintenir une politique de distribution
de dividende d'au moins 45% de son cash flow organique.
 Le directeur financier, Gervais Pellissier, a indiqué en
novembre que le dividende resterait stable en 2010, à 1,40 euro,
et qu'il recommencerait à augmenter à partir de 2011 si la
situation économique s'améliorait.
 * Un ratio de dette nette sur Ebitda inférieur à deux fois.
 
 CE QUE LE MARCHE ATTEND :
 1 - Le début d'année 2010 devrait s'inscrire dans la suite
des tendances observées au quatrième trimestre 2009, plus
favorables dans le mobile que dans le fixe (ADSL) en France,
disent des analystes, qui estiment que l'entreprise devrait
confirmer ses objectifs.
 2 - Le groupe pourrait préciser ses ambitions visant à
préserver sa part de marché ADSL, et notamment détailler
l'annonce récente du lancement d'un "quadruple play" -
téléphone, télévision, internet et mobile - en 2010.
 3 - France Télécom a indiqué la semaine dernière que
l'interdiction récente de racheter le suisse Sunrise ne
remettait pas en cause ses ambitions de consolidation dans les
marchés matures. (voir [ID:nLDE63L1ZB])
 Ce revers pourrait toutefois pousser le groupe à insister
davatange sur l'autre pan de sa politique de
fusions-acquisitions, qui concerne les pays émergents, estiment
certains analystes.
 (Marie Mawad, avec la contribution de Daniel Zielinski,
édité par Dominique Rodriguez)