Johnson Controls relève ses perspectives après son 1er trimestre

vendredi 23 avril 2010 15h00
 

DETROIT, 23 avril (Reuters) - L'équipementier automobile Johnson Controls Inc (JCI.N: Cotation) a relevé vendredi ses prévisions de résultats pour son exercice après avoir fait état d'un bénéfice trimestriel meilleur qu'attendu à la faveur d'une reprise dans la production automobile.

Le groupe a notamment indiqué que la hausse de la production automobile en Amérique du nord et en Europe avait dopé son activité dans les sièges auto, les équipements intérieurs et les batteries.

Johnson Controls prévoit désormais de dégager un bénéfice par action (BPA) compris entre 1,90 et 1,95 dollar sur l'ensemble de l'exercice, contre une précédente fourchette d'estimations allant de 1,70 à 1,75 dollars. Les analystes anticipent de leurs côtés un BPA de 1,85 dollar.

Le groupe espère en outre afficher un chiffre d'affaires annuel de 33,5 milliards de dollars, contre une précédente prévision de 33 milliards de dollars.

Pour son deuxième trimestre fiscal, le groupe a enregistré un bénéfice net de 274 millions de dollars (206 millions d'euros), ou 40 cents par action, contre une perte de 193 millions de dollars un an plus tôt (33 cents par titre).

Hors exceptionnels, le BPA ressort à 43 cents, tandis que les analystes interrogés par Thomson Reuters I/B/E/S tablaient sur 39 cents.

Son chiffre d'affaires a bondi de 32%, à 8,3 milliards de dollars, alors que Wall Street visait 7,92 milliards de dollars.

Le chiffre d'affaires de l'activité automobile du groupe, qui comprend les sièges et les équipements intérieurs, a bondi de 70%, à 4,2 milliards de dollars sur la période, tandis que le pôle énergie, où figurent les batteries, a augmenté de 30%, à 1,2 milliard de dollars.

En revanche, le chiffre d'affaire de la division en charge de la ventilation, de l'air conditionné et du chauffage est resté pratiquement inchangé, à 3 milliards de dollars.

En avant-Bourse, le titre gagnait 1,3%, à 35,75 dollars.

(Soyoung Kim, Alexandre Boksenbaum-Granier pour le service français, édité Nicolas Delame)